Dépêches > monde du vendredi 06 Juin à 18H10

Hollande : le 6 juin 1944 "nous éclaire encore"

Hollande et Obama au cimetière américain de Colleville-sur-Mer (Calvados) © Reuters - 2014

François Hollande et Barack Obama ont été les chefs d'orchestres ce vendredi des cérémonies du 70e anniversaire du Débarquement allié de 1944. De Caen à Ouistreham, ce qu'il faut retenir de cette journée.

 

► ► ► REVIVRE |  Le débarquement heure par heure  

 

Pas moins de 21 chefs d'Etat et de gouvernement, dont la reine d'Angleterre, l'Américain Barack Obama et le Russe Vladimir Poutine, étaient en Normandie, ce vendredi, aux côtés de quelque 3.000 vétérans. "Il y a 70 ans, le 6 juin, le jour se levait sur la Normandie. Et ce jour-là nous éclaire encore", a déclaré François Hollande devant le Mémorial de Caen, l'un des musées français les plus visités.

 

► ► ► COMPRENDRE | Le débarquement en cinq cartes

 

"Ce jour-là 150.000 hommes venus d'Angleterre, d'Amérique et parfois même de bien plus loin, s'embarquaient pour la France", a-t-il ajouté devant des centaines de personnes émues rassemblées sous le soleil. Le chef de l'Etat a rappelé que le 6 juin 1944 marquait le début de "l'une des plus féroces batailles de l'Histoire de France" qui allait faire plus de 110.000 morts, dont plus de 20.000 civils".

 

► ► ► À ÉCOUTER | Le zoom de la rédaction consacré au D-Day

 

► ► ►VIDEO | Un vétéran américain raconte

{iframe|daily|420|639|x1ys9ys}

 

Les plages de Normandie, "têtes de pont de la démocratie", selon Obama

 

François Hollande a ensuite assisté avec Barack Obama à une cérémonie franco-américaine au cimetière militaire de Colleville-sur-Mer, qui surplombe la plage d'Omaha Beach, avant un déjeuner au château de Bénouville et une cérémonie internationale à Ouistreham.

 

Cyril Graziani a suivi cette cérémonie à Ouistreham pour France Inter

 

► ► ► ALLER PLUS LOIN | 70 ans après le D Day

 

Le président américain Barack Obama a jugé que les plages de Normandie en 1944 "ont été la tête de pont de la démocratie" et que la victoire des Alliés dans la Seconde guerre mondiale avait "façonné la sécurité et le bien-être" pour l'avenir.

 

Omaha Beach. La Normandie. C'était la tête de pont de la démocratie.

François Hollande et Barack Obama ont donné le coup d'envoi des cérémonies du D-Day © reuters - 2014

 

►►► VIDÉO | L'historien Claude Quétel, auteur du "Débarquement pour les nuls" était l'invité du journal de 13 heures de Claire Servajean

{iframe|daily|420|639|x1yrsy1}


Ce rassemblement exceptionnel organisé en présence du président élu de l'Ukraine, Petro Porochenko, s'est transformé de facto en sommet informel sur la crise de ce pays livré au chaos depuis l'annexion de la péninsule de Crimée par la Russie en mars et l'éclatement de troubles séparatistes pro-russes dans l'Est.

 

Le sujet était en tête des discussions de jeudi à Paris entre Vladimir Poutine et François Hollande, qui s'en est aussi entretenu avec Barack Obama, partisan d'une ligne dure face à Moscou.

 

►►► ALLER PLUS LOIN | Rencontre Poutine-Porochenko en marge du D-Day

Par France Inter avec agences | 06 Juin 2014 à 18:10