Dépêches > société du jeudi 22 Mai à 13H09

Rentrée 2014: il n'y a pas eu de bug selon les informaticiens

Classe © - 2014

Les informaticiens du ministère de l'éducation démentent les propos de Benoît Hamon. Le 16 mai, le ministre de l'éducation nationale a annoncé que le jour de la rentrée 2014 serait repoussée du 1er au 2 septembre en raison d'un bug informatique.

 

Ils ne sont pas contents les informaticiens de l'administration. Le 16 mai, Benoît Hamon a déclaré que la rentrée scolaire serait décalée d'un jour. Passant du 1er au 2 septembre, la rentrée scolaire qui concerne douze millions d'écoliers, a été imputée à un bug informatique par le nouveau ministre de l'éducation nationale.

Vous avez dit bug?

Seulement, les informaticiens n'entendent pas porter le chapeau de cette excuse que les syndicats qualifient "d'absurde". Calée dans le calendrier depuis janvier, ce report n'accomode personne. Initialement prévue le vendredi 29 août pour une pré rentrée, les enseignants ont préféré la décaler au lundi suivant.

 

Cette nouvelle date s'inscrit dans la délicate réforme des rythmes scolaires. Initiée par Vincent Peillon, ancien Ministre de l'éducation nationale, elle est la priorité de Benoît Hamon, arrivé à ce poste lors du remaniement ministériel d'avril. Les informaticiens ont donc rejeté les allégations du ministre en précisant qu'ils étaient tout à fait capables de régler un problème de date dans un logiciel informatique.

 

Les explications de Nicolas Tariel, délégué syndical CFDT

Par France Inter avec agences, | 22 Mai 2014 à 13:09