Les musées sont fermés mais les œuvres d’art peuvent venir chez vous. "Arture", contraction d’art et de culture, est une nouvelle application, à télécharger sur votre téléphone, qui vous propose de découvrir ou de mieux connaître 13.000 œuvres d’art.

L'appli permet de zoomer dans les oeuvres
L'appli permet de zoomer dans les oeuvres © Arture

Peintures, sculptures, photos, objets d’art… avec une haute définition d’image et des commentaires et analyses d’historiens de l’art et d’archéologues, "Arture" est ludique et très documenté.

En un clic, l’application nous propose 210 collections, dont certaines sont très originales.

Les sculptures égyptiennes, Goya, Degas, l’art roman, l’orientalisme, l’impressionnisme, la maison Fabergé, l’art nouveau, Nadar mais aussi, plus "pointus" et moins connus, les sublimes cyanotypes végétaux d’Anna Atkins, la calligraphie coranique, l’art contre la ségrégation aux États-Unis, l’histoire du corset des femmes, la mode masculine sous Louis XVI ou encore la culture Olmèque, Pétra et les nabatéens…

Chaque œuvre ou mouvement artistique est accompagné d’un cartel, et en moins d’une minute de lecture, on dispose des clés d’une œuvre, pour mieux la saisir

"Arture" permet une rencontre avec des stars de l’art, mais surtout avec ces milliers de peintures, sculptures, photos et objets d’art restés dans leur ombre ou dans les réserves des musées.

C'est un jeune historien, Maxime Dubeaux, qui a conçu cette application. "L’idée, c’est que vous puissiez explorer 5 000 ans d’art et d’histoire", explique-t-il. "De l’Égypte antique jusqu’à la photographie documentaire américaine de la grande Dépression, avec Dorothea Lange et Walker Evans. Et notre volonté, c’est aussi de travailler sur des thématiques inconnues, comme les masques en Indonésie ou la religion Yoruba."

Objectif : s’inventer un musée virtuel

En quelques minutes, vous pouvez voguer sur le Nil avec des embarcations en papyrus pour célébrer Osiris, respirer les lilas peints par Henri Fantin-Latour et découvrir la calligraphie coranique. À chacun, selon ses émotions et son intuition de créer son chemin virtuel parmi ces œuvres venues du monde entier (le MET de New-York, le Rijksmuseum d’Amsterdam…)

"L’enjeu de l’application c’est aussi de laisser l’utilisateur parcourir, contempler les œuvres d’art et faire son chemin lui-même. On le laisse s’évader pour naviguer au milieu de ces œuvres d’art" ajoute Maxime Dubeaux. "Arture" fonctionne à l’opposé des algorithmes qui nous enferment dans nos connaissances, et propose un véritable déconfinement intellectuel. Un face-à-face très intime avec les œuvres sur lesquelles on peut "zoomer".

Dans ce musée virtuel, le geste barrière n’est pas obligatoire, l'achat du ticket oui : l'appli coûte 4,49€.

► "ARTURE", une application disponible sur Android et iOS

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.