La Tour du Valat, institut de recherche pour la conservation des zones humides méditerranéennes, vient de lancer un site internet qui propose de parrainer des flamants roses. Objectif : récolter de l'argent pour l'étude et la préservation de ces oiseaux dans leur écosystème aujourd'hui menacé.

Flamants roses au parc Ornithologique de Camargue
Flamants roses au parc Ornithologique de Camargue © Maxppp / Tim Somerset

Sur le site monflamant.com, vous pouvez parrainer Popit, une femelle de 21 ans, plutôt du genre voyageuse : elle a déjà parcouru plus de 7 000 kms entre la Camargue, la Corse et l’Italie. Ou bien Pat, un mâle plus sédentaire qui préfère arpenter les étangs camarguais. Les internautes peuvent aussi adopter une famille entière de flamants roses. Le prix : entre 25 et 100 euros par an. Chaque parrain reçoit ensuite des nouvelles de son filleul aux longues pattes, car les oiseaux sont équipés de bagues avec un code alpha-numérique qui permet de les suivre et de les identifier.

Vos amis aiment les bouées flamant rose ? Offrez-leur plutôt le parrainage d'un vrai flamant, ce qui aidera l'espèce et même les zones humides
Vos amis aiment les bouées flamant rose ? Offrez-leur plutôt le parrainage d'un vrai flamant, ce qui aidera l'espèce et même les zones humides © Maxppp / Tim Somerset

50 000 flamants en Camargue

Les fonds récoltés grâce à ces parrainages contribuent à financer l’observation et la sauvegarde de ces échassiers emblématiques dans les zones humides méditerranéennes, aujourd’hui menacées. Jean Jalbert dirige de la Tour du Valat, l'institut de recherche à l'origine du projet : "C’était une espèce menacée il y a 40 ans, explique-t-il, aujourd’hui, on estime qu’il y a environ 50 000 flamants roses l’été en Camargue. Pourtant, cette espèce n’est pas complètement sauvée car les milieux naturels dont elle dépend sont en train de disparaître." Sous la pression agricole, industrielle, touristique et urbaine, la surface des lagunes, des marais, des étangs diminue peu à peu : "Depuis 1970, près de la moitié des zones humides du bassin méditerranéen ont été rayées de la carte", rappelle Jean Jalbert.  

Malgré tout, l'espèce est plutôt bien préservée. Aujourd'hui, près de 500 000 flamands roses sont recensés à travers le monde.

Thèmes associés