L'immunologue Alain Fischer a été désigné pour conduire la campagne de vaccination, a indiqué jeudi Jean Castex. Ce spécialiste de l'immunité, habitué à faire le pont entre science et grand public, est nommé président d'une nouvelle instance chargée de conseiller le gouvernement dans sa stratégie vaccinale anti-Covid

Le Professeur Alain Fischer devient "Monsieur vaccin"
Le Professeur Alain Fischer devient "Monsieur vaccin" © AFP / Benoît TESSIER

Dans un contexte de réticence importante vis à vis des vaccins, en France, il fallait un poids lourd à la tête des opérations, capable d'inspirer la confiance et de ce point de vue, la nomination du Professeur Alain Fischer dans le rôle du "Monsieur vaccin" semble le casting parfait. Ce n'est pas un haut fonctionnaire, c'est un médecin, et un grand médecin, un professeur d'immunologie et de pédiatrie, très respecté dans la profession.

À 71 ans, Alain Fischer jouit d'une solide réputation et d'un CV long comme le bras. Grand prix de la recherche médicale de l'INSERM en 2008, il est professeur au Collège de France, membre de l'Académie de médecine, de l'Académie des sciences, ancien membre du comité national d'éthique et surtout ancien chef de l'unité immunologie et hématologie pédiatrique à l'hôpital Necker. À ce poste, il a guéri dans les années 2000 les premiers bébés bulles, ces enfants qui naissaient sans défense immunitaire. 

En plus de 40 ans de carrière, Alain Fischer a signé des centaines de publications scientifiques, et ses travaux sont qualifiés de considérables en matière de thérapie génique. 

Sa démarche, prudente et rationnelle, devrait être de nature à rassurer. Jeudi soir, en conférence de presse, il s'est montré pédagogue mais aussi très franc sur l'état actuel des connaissances. "Pour l'instant, nous ne disposons que de communiqués de presse de la part des industriels. Nous attendons avec impatience des publications scientifiques, a expliqué Alain Fischer. Deuxièmement, par définition, le recul à ce jour sur l'évaluation de la sécurité et l'efficacité de ces vaccins ne dépasse pas 2 à 3 mois. Les données ne sont pas encore complètes non plus pour savoir si le vaccin protège contre la transmission." 

Alain Fischer, régulièrement consulté sur les vaccins, était déjà membre du comité scientifique sur les vaccins Covid-19. Il présidera donc le conseil d'orientation de la stratégie vaccinale qui sera chargé d'épauler le gouvernement dans ses choix et qui comprendra des experts scientifiques, y compris en sciences humaines et sociales, des professionnels de santé, des représentants de collectivités locales, mais aussi des associations de patients et des citoyens.