Après l'annonce du décès de l'idole des jeunes dans la nuit de mardi à mercredi, l'hommage est unanime pour saluer la mémoire du rocker.

Johnny Hallyday sur scène à Bordeaux en 2013 © AFP / NICOLAS TUCAT

Les premiers hommages tombent ce mercredi, quelques heures après l'annonce de la mort de Johnny Hallyday, décédé dans la nuit à l'âge de 74 ans.

Johnny Hallyday, qui souffrait d'un cancer du poumon contre lequel il se battait depuis plus d'un an, avait été hospitalisé dans un état critique il y a plusieurs semaines, avant de rentrer chez lui. Dans le communiqué qu'elle a adressé à l'AFP, Laeticia, son épouse, saluait "les leçons de vie extraordinaires" que le rocker donnait, "jusqu'au dernier instant".

"Johnny Hallyday est parti. Jean-Philippe Smet est décédé dans la nuit du 5 décembre 2017. J'écris ces mots sans y croire. Et pourtant, c'est bien cela. Mon homme n'est plus. Il nous quitte cette nuit comme il aura vécu tout au long de sa vie, avec courage et dignité. Jusqu'au dernier instant, il a tenu tête à cette maladie qui le rongeait depuis des mois, nous donnant à tous des leçons de vie extraordinaires. Le cœur battant si fort dans un corps de rocker qui aura vécu toute une vie sans concession pour la scène, pour son public, pour ceux qui l'adulent et ceux qui l'aiment. Mon homme n'est plus. Le papa de nos deux petites filles, Jade et Joy, est parti. Le papa de Laura et David a fermé ses yeux. Ses yeux bleus qui illumineront encore et encore notre maison, et nos âmes. Aujourd'hui, par respect et par amour pour cet homme extraordinaire qui fut le mien pendant plus de 22 ans, pour perpétuer sa passion de la vie, des sensations fortes, des émotions sans demi-mesure, nous unissons tous nos prières, et nos cœurs. Nous pensons à lui si fort qu'il restera à jamais à nos cotés, aux cotés de ceux qui l'écoutent, le chantent et le chérissent depuis toujours. Johnny était un homme hors du commun. Il le restera grâce à vous. Surtout, ne l'oubliez pas. Il est et restera avec nous pour toujours. Mon amour, je t'aime tant."

"Il nous manquera beaucoup, mais ne (sera) jamais oublié"

La chanteuse Céline Dion a été mercredi une des premières artistes à réagir sur les réseaux sociaux pour saluer la mémoire de Johnny Hallyday, icône du rock français décédée dans la nuit à l'âge de 74 ans. 

Le chanteur Michel Polnareff a lui aussi exprimé son "immense tristesse" sur BFMTV. Saluant "le héros", il s'est dit en même temps "triste et libéré" car Johnny Hallyday "souffrait énormément" : "On n'aime pas voir souffrir ceux qu'on aime".

Tout comme Laeticia dans son communiqué, son ami Michel Polnareff a redit tout son amour pour l'idole du rock français : "Il sera toujours avec nous [...] Il a toujours été un héros. C'est quelqu'un qui nous a beaucoup inspirés, qui avait une force de caractère hors norme. Il était un grand exemple pour nous tous. [...] J'ai les larmes aux yeux en le disant, mais, vraiment, on l'aime."

En octobre, Michel Polnareff avait adressé sur Twitter un message d'encouragement à son ami avec une photo des deux artistes en concert dans les années 70.

Sur Twitter également, l'ancien membre du groupe Téléphone Jean-Louis Aubert a adressé un message d'adieu au chanteur, tout comme Patrick Bruel mais aussi le chanteur Lenny Kravitz

"Ce matin c'est un peu comme si Paris perdait sa Tour Eiffel"

L'Elysée a réagi en premier à cette annonce : "On a tous en nous quelque chose de Johnny Hallyday". "De Johnny Hallyday nous n'oublierons ni le nom, ni la gueule, ni la voix, ni surtout les interprétations, qui, avec ce lyrisme brut et sensible, appartiennent aujourd'hui pleinement à l'histoire de la chanson française", ajoute Emmanuel Macron dans un communiqué.

Les politiques aussi saluent la mort de l'artiste, à commencer, sur Twitter, par Benoît Hamon, le fondateur du mouvement Génération.s, mais aussi le député La France Insoumise de Seine-Saint-Denis, Alexis Corbière.

Parmi les réactions politiques, on compte également Martine Aubry, la maire de Lille, la présidente du Front national Marine Le Pen ou encore Pierre Moscovici, le commissaire européen.

Devant la maison de Johnny Hallyday, à Marne-La-Coquette, un imposant dispositif de sécurité a été installé, en prévision de la présence de fans qui pourraient être nombreux à venir rendre hommage à leur idole.

Tôt dans la matinée, les forces de l'ordre ont sécurisé l'allée privée qui mène au domicile des Hallyday à Marne-La-Coquette © Radio France / Sébastien Sabiron
Articles liés
Outbrain