Grand Angle

À Boulogne-Billancourt, un espace inédit destiné aux salariés qui ont un emploi du temps "à trous"

par Mathilde Dehimi| publié le

C'est un espace inédit qui a ouvert ses portes à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). 300 m² destinés aux caissier.e.s, nounous, aides à domiciles, personnels d'entretien ou de cantine qui ont des emplois du temps à trous, pour notamment leur éviter de passer des heures dans les transports.

L'espace "Comme à la maison" vient d'ouvrir à Boulogne-Billancourt. © Arnaud Olszak
À écouter :

Que faire quand on travaille très tôt le matin, puis un peu le midi et quelques heures le soir ? C'est pour aider les salariés aux emplois du temps à trou comme les caissier.e.s, nounous, aides à domiciles, personnels d'entretien ou de cantine que la ville de Boulogne-Billancourt vient d'ouvrir un lieu d'accueil inédit, "Comme à la maison", une première en France. 300 m² pour se reposer, se doucher ou suivre une formation et permettre ainsi de ne pas passer des heures dans les transports. 

Kadidja, 50 ans, connait déjà les lieux par cœur : "Il y a un canapé, des revues et la bibliothèque", décrit-elle. Ajoutez à cela une cuisine, des douches et une salle informatique "pratique pour les démarches administratives". Cette aide à domicile de 50 ans a déjà pris ses habitudes : elle habite à trois quart d'heures de Boulogne en bus puis en tram et a souvent un trou de deux heures le jeudi entre deux personnes âgées à visiter, qu'elle occupait comme elle pouvait jusqu'à présent "au centre commercial mais on ne peut pas faire les magasins"."Ici j'ai même pu faire une sieste" confie-t-elle.

Kadidja ne dépense rien, c'est son employeur, Stéphane Theil de la société Seniors Compagnies qui paye une cotisation de 1.600 euros à l'année, une vingtaine d'euros par personne. "Une fois que nous recrutons, nous tenons à fidéliser nos salariés, leurs conditions de travail ne sont pas évidentes pour ces personnes" concède-t-il. La mairie a fait les travaux : 400.000 euros de budget, aidés pour le coût de fonctionnement de la région et du département. 

Une espace inédit rappelle le maire LR de Boulogne-Billancourt, Pierre-Christophe Baguet : "On a 380 personnes recensées qui travaillent aux domiciles des Boulonais dont 300 qui habitent en dehors de la commune. Ce sont des petites choses mais elles allient l'humain et l'économie et derrière ce sont les personnes âgées dépendent qui profitent de la stabilité dans l'accompagnement". 

160 salariés sont pour l'instant inscrits, l'espace serra bientôt ouverts aux employés de particuliers et aux communes alentours

L'équipe
Thèmes associés
Contact