[INFO FRANCE INTER] Mais que contient donc la liste de livres recommandés par le Front national pour la formation de ses militants ? Une cinquantaine d'ouvrages, dont certains font déjà partie de la littérature frontiste, mais pas tous…

"Soumission" de Michel Houellebecq fait partie de la liste de lecture du FN © AFP / Bertrand GUAY

Dans la liste de livres recommandés par le Front national pour la formation de ses militants et de ses secrétaires départementaux, il y a d’abord quelques classiques de la droite dure, nationale et réactionnaire.

On y trouve Patrick Buisson, l’ancien conseiller de Nicolas Sarkozy, qui reprochait à l'ex-président son double discours sur l’immigration, avec son ouvrage de référence, La Cause du peuple, ou comment les élites ont trahi le peuple français. Pas franchement surprenant, on retrouve le livre à la sortie des événements du Front national et de ceux de la droite dite "hors les murs", qui se situe entre LR et FN, voire de ceux de l’extrême droite plus dure, plus radicale, hors du jeu politique. 

Des "classiques"

Dans le même registre, sur cette liste, on trouve aussi Eric Zemmour et son Suicide français, dans lequel le polémiste prétend démontrer les renoncements successifs des élites françaises, en particulier sur l'immigration. Principale responsable : "La génération mai 68." 

Autre auteur de cette liste, qu’on trouve aussi régulièrement comme référence de la droite dure, Jean-Paul Gourevitch, avec ses ouvrages sur le coût réel de l’immigration. L'auteur conteste être à l'extrême droite. Reste que, en 2016, il participait à une table ronde organisée par Robert Ménard à Béziers avec, à ses côtés, des journalistes de Valeurs actuelles et du Figaro, le théoricien du "grand remplacement" Renaud Camus et  l’ancien responsable du Front national Jean-Yves Le Gallou, partisan de la "remigration". 

Conseil de lecture du FN aussi, pour se former intellectuellement, La France "Orange mécanique", une compilation de faits divers censée montrer la décadence sécuritaire de la France. Son auteur, Laurent Obertone, dénonce "l'avilissement du peuple de France" et "l'immigration sauvage". Lui aussi nie être proche du FN de Marine Le Pen, à qui il reproche son "gauchisme social". Il n'en demeure pas moins une référence pour le même FN de Marine Le Pen.

Des surprises

Deux anciens ministres de l’Education nationale sont recommandés par le FN. Sur le climat, c'est Claude Allègre, pour son ouvrage L’Imposture climatique, et Luc Ferry, pour L’Innovation destructrice

Conseil de lecture aussi au rayon formation générale : L'Identité malheureuse, d’Alain Finkielkraut, ou comment le multiculturalisme déracine l’individu et menace la cohésion nationale. Joint par téléphone, ce dernier n’a pas souhaité s’étendre sur le sujet. Un commentaire tout de même :

Je préfère qu’il me lise plutôt que "Mein Kampf".

Dans la bibliothèque frontiste, on trouve évidemment Soumission, de Michel Houellebecq, sur une France dirigée par un président musulman en 2022, une France en décadence. Rappelons que c’est un roman, une œuvre de fiction. 

On retrouve enfin Michel Onfray, fondateur de l’Université populaire, disciple d’Albert Camus, avec Le Miroir du nihilisme. Des auteurs issus de la gauche qu’on qualifie aujourd’hui de néo-réactionnaire et qui sont devenus des références pour le FN.

► POUR EN SAVOIR PLUS | Consulter le document PDF

Outbrain