La cote d'adhésion du président progresse de 3 points, tandis que celle du Premier ministre baisse de 3 points. Les Français interrogés se prononcent aussi pour un report des élections régionales... sous peine d'une forte abstention.

"Tout se passe comme si, paradoxalement, l’impopularité de l’hôte de Matignon servait la popularité de celui de l’Elysée", analyse Odoxa.
"Tout se passe comme si, paradoxalement, l’impopularité de l’hôte de Matignon servait la popularité de celui de l’Elysée", analyse Odoxa. © AFP / Alain Jocard

Jean Castex de plus en plus impopulaire, alors qu'Emmanuel Macron grappille des points. C'est le principal enseignement du baromètre Odoxa du mois d'octobre pour France Inter et la presse régionale, dévoilé ce mardi, qui interroge 1.000 Français représentatifs de la population. Le Premier ministre perd 3 points d'adhésion (37%), tandis que le président en gagne 3, pour s'établir à 41% d'opinions favorables. "Tout se passe comme si, paradoxalement, l’impopularité de l’hôte de Matignon servait la popularité de celui de l’Elysée", analyse l'institut de sondages. Ceci-dit, Emmanuel Macron "est toujours impopulaire", avec 58% des Français qui estiment qu'il n'est pas un bon président de la République. 

Édouard Philippe toujours aussi populaire

Pour Jean Castex c'est donc plus compliqué, surtout quand on regarde la tendance longue : depuis sa nomination, il n'a "cessé de s'enfoncer dans l'opinion", note Odoxa, passant de 48% de jugements positifs à son arrivée à 37% aujourd'hui, soit une chute de 11 points. Son prédécesseur à Matignon, en revanche, reste la personnalité politique préférée des Français : la cote d'adhésion d'Édouard Philippe culmine ainsi à 48%. Il devance assez largement la ministre de la Culture Roselyne Bachelot (42% et deuxième du classement), et le ministre de l'Économie Bruno Le Maire, qui complète le podium avec une cote d'adhésion à 30%.

Une autre personnalité politique "a marqué des points dans ce contexte de terrorisme", rapporte aussi Odoxa : Marine Le Pen, qui avec 29% de cote d'adhésion gagne encore 1 point, pour être 4e ex-æquo du palmarès de l’adhésion. La présidente du Rassemblement national suscite surtout, observe Odoxa, "nettement moins de rejet qu’avant", reculant de 5 points sur le palmarès des personnalités politiques provoquant le plus de rejet des Français.

Les Français pour un report des élections régionales

S"agissant d'un éventuel report des élections régionales, il semble s’imposer dans l’opinion :  7 Français sur 10 l’approuveraient. Et si ce report n'était pas décidé, si le contexte sanitaire ne s’améliorait pas, l’abstention pourrait bien exploser : seulement 1 électeur sur 4 serait certain d’aller voter. "Ce report, probable, serait évidemment une mauvaise nouvelle pour les leaders de la droite Valérie Pécresse et Xavier Bertrand, analyse l'Institut de sondages, qu’une réélection triomphale dans leurs régions respectives positionneraient idéalement dans la course à l’Élysée."