Les deux centenaires se sont épousés en novembre 1938. Le 6 août, avec 82 ans et 253 jours de mariage, ils ont battu le record de la plus longue union maritale connue en France.

Marcel et Berthe se sont mariés le 26 novembre 1938
Marcel et Berthe se sont mariés le 26 novembre 1938 © Radio France / Delphine Evenou

Ils ne s'étaient jamais posé la question. C'est l'Association des centenaires français, qui recense les personnes les plus âgées du pays, qui a enregistré la durée exceptionnellement longue de leur mariage, et leur a fait parvenir la nouvelle par l'intermédiaire de la rédaction du journal l'Action républicaine. En France, aucun couple n'a approché de si près les noces de vanille, qui marquent le 83ème anniversaire de mariage. Pour Berthe et Marcel ce sera le 26 novembre prochain. 

Sortez la calculette : cela signifie que les deux amoureux se sont mariés le 26 novembre 1938. Quelques mois auparavant, Berthe croise pour la première fois le regard de Marcel lors d'un bal, à Saint-Eliph (Eure-et-Loir), où ils habitent toujours. Mais le jeune homme est au bras de Fernande, et Berthe devra attendre un peu ; le temps que Marcel chute de son vélo, se blesse le doigt et toque à la porte du cabinet d'un médecin où elle travaille. C'est elle qui ouvre, et la romance commence. 

Les jeunes amoureux peu après leur rencontre
Les jeunes amoureux peu après leur rencontre

Mariage pluvieux, mariage heureux

Les deux jeunes gens se disent "oui" le jour des 18 ans de Berthe. Il pleut, mais qu'importe. En leur remettant le livret de famille, l'officier d'état civil les prévient : "Maintenant vous ne faîtes plus qu'un !". L'Histoire les rattrape vite : Marcel est mobilisé au début de la guerre, alors que Berthe attend leur premier enfant. Il est fait prisonnier et ne rentre qu'à la fin du conflit. Un début de mariage aussi chahuté que la suite sera tranquille. 

Acte de mariage des époux Brouard
Acte de mariage des époux Brouard © Radio France / Delphine Evenou

Marcel exerce son métier de maçon, Berthe élève leurs quatre enfants. Une famille comme tant d'autres, avec des peines et des joies, mais pas d'éclats de voix : "L'amour, c'est bien s'aimer et ne pas se disputer" explique Marcel quand on lui demande la recette de leur longévité amoureuse. "Je ne les ai jamais vu se disputer, confirme leur plus jeune fils Patrick. Se chamailler, oui, parfois, mais jamais plus de dix minutes". 

Main dans la main

Si le couple est aussi solide, c'est aussi parce qu'il se serre les coudes. Ou plutôt se tient la main, très fermement et une bonne partie de la journée. "Je les retrouve souvent comme cela, main dans la main, presque agrippé, quand je passe les voir dans la journée", raconte Claudette, la deuxième fille de Marcel et Berthe en souriant. Et la nuit c'est la même chose confesse Marcel : "Le soir, quand on se couche, on se prend la main, on se dit bonne nuit et on passe la nuit comme ça. Et le matin, on est heureux de se retrouver".

Thèmes associés