Invité dans "Grand Bien Vous Fasse", le sociologue Rémy Oudghiri revient sur ces six piliers qui alimentent le bien-être des Français à notre l'époque, d'après une étude qu'il a menée dans son cabinet "Sociovision". Que nous enseignent-ils sur la conception du bonheur des Français ?

Quels sont les piliers du bonheur à la française ?
Quels sont les piliers du bonheur à la française ? © Getty / Pete Saloutos

Le bien-être et le bonheur, c'est la même chose ? 

Le sociologue Rémy Oudghiri commence par souligner qu'il ne faut pas confondre bien-être et bonheur. En tant qu'objet d'études, leur sens diffère totalement : "il ne s'agissait pas d'étudier le bonheur mais d'interroger le bien-être aujourd'hui car à chaque époque, il y a des façons plus ou moins "impactantes" de se sentir bien". 

Pourquoi étudier le bien-être plus que le bonheur lui-même ? Car, explique-t-il, ce dernier présente des invariants, des sentiments universels et immuables dans sa définition. Tandis que le bien-être lui est lié à la conjoncture : le comportement des gens peut bouger tout au long de la vie quand une crise économique frappe par exemple la société. Le bien-être est en permanence soumis aux aléas conjoncturels alors que le sens du bonheur varie moins

S'il y en a vraisemblablement d'autres, ces six piliers du bien-être sont, d'après cette étude, les plus significatifs quant au contexte sociétal actuel

1 - Le besoin de se recentrer soi-même

Rémy Oudghiri : "Il y a d'abord le besoin de se recentrer soi-même dans la mesure où nous vivons à une époque où la technologie a pris un ascendant sur beaucoup de choses au sein de notre existence. 

C'est pourquoi les gens ont besoin, à un moment donné, de retrouver la sensation du concret, du contact humain, en sachant aussi maîtriser les technologies". 

2 - Se rapprocher de la nature

"Car les gens, par une plus grande sensibilisation aux dangers du réchauffement climatique, prennent conscience que la nature est en train de disparaître. C'est pourquoi, aujourd'hui, pour que les gens aillent mieux, il existe cette envie de se rapprocher de la nature en la défendant à leur manière, ce qui n'est pas toujours facile, mais c'est une source fondamentale de bien-être". 

3 - La santé écologique

"Ce troisième point est directement lié au second parce que, aujourd'hui, les gens ont compris que l'exposition à des pesticides, à des substances chimiques toxiques a des répercussions réelles sur la santé, facteur essentiel de bien-être. 

Il y a de nombreuses allergies ou des maladies plus graves et on anticipe leur apparition, leur danger quant à l'avenir. Ainsi, faire en sorte de prévenir au maximum cette chimie toxique permanente pourrait permettre aux Français d'aller mieux". 

4 - La sécurité à la maison

Le mot "cocooning" a été inventé dans les années 1980. En réalité, c'est maintenant qu'on vit le cocooning parce qu'on vit à l'ère d'Internet et que beaucoup de choses peuvent être faites de chez soi. Les gens s'y sentent en sécurité et ont l'impression de mieux honorer leur argent sinon leur budget, d'en faire un meilleur usage dès qu'il s'agit d'acheter des choses pour soi ou pour leur foyer : pour les loisirs à la maison, inviter les gens chez soi, c'est important, c'est une source de bien-être essentielle et c'est la raison pour laquelle on a vu se développer ces dernières années de la solidarité familiale. Beaucoup plus de gens se rencontrent chez eux

5 - Être en confiance avec les autres

Il y a une recherche de convivialité depuis quelques années, dans notre société : le sentiment de solitude ne cesse d'augmenter, c'est l'un des paradoxes de notre époque, généré par les réseaux sociaux. Cette méfiance qui fait qu'on a du mal à créer un sentiment de bien-être et de bonheur collectif. 

Les gens ont envie de recréer du lien à la fois global (on est en nostalgie par exemple de ces grands rituels collectifs comme la Coupe du monde), de se rassembler à un moment donné autour de causes communes. Et puis, dans la vie quotidienne, les gens ont besoin d'échanger et d'avoir des moments où ils peuvent se livrer en confiance à d'autres gens

6 - La recherche du sens 

C'est la recherche d'une vie un peu plus utile. On le voit notamment à travers cette envie de réinvestir la sphère locale, d'être utile localement et en France aujourd'hui, comme l'a traduit le grand débat national, suite au mouvement des "gilets jaunes". Il y a ce besoin d'être utile là où on vit dans son quartier. Ça aussi, c'est de nature à aider les gens à aller mieux. 

La recherche de convivialité et de sociabilité, c'est ce qui manque le plus en France.

Aller plus loin

🎧 RÉÉCOUTER - Grand Bien Vous Fasse, "Le bonheur à la française"

📖 LIRE - "Bonheur à la française" : pourquoi les Français sont-ils si heureux d'être pessimistes ?

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.