Voici toutes les raisons et toutes les astuces qui font que vous ne percevrez plus jamais de la même manière votre "maison intérieure". Au quotidien, on n'a pas forcément conscience de ce qui nous lie à notre lieu de vie, c'est pourtant un lien unique que chacun entretient naturellement en soi et pour soi.

Maison intérieure : quels aménagements pour se sentir bien chez soi ?
Maison intérieure : quels aménagements pour se sentir bien chez soi ? © Getty / Westend61

Dans Grand bien Vous Fasse, Ali Rebeihi, recevait l’architecte d’intérieur devenu aveugle Eric Brun-Sanglard, ainsi que les journalistes de Psycho Magasine Cristilla Pellé-Douël et Flavia Mazelin-Salvi. Ensemble, ils ont donné quelques conseils pour être bien chez soi et en soi - conseils essentiels pendant cette période de confinement... que nous vous avons rassemblés ici. 

Se sentir bien chez soi quand on télétravaille

Eric Brun-Sanglard : "Il faut penser à tous nos sens, notamment le son car on a besoin d'être isolé, il ne faut pas hésiter à mettre un paravent pour se représenter une sphère de travail chez soi, il faut être très bien assis, se constituer un tout petit endroit où tout peut être à proximité de manière logique. Il faut rechercher tout le confort possible, ne pas hésiter à utiliser les couleurs qui vous font du bien, les odeurs, la lumière, avec des lampes qui puissent refléter des couleurs naturelles de notre journée et qui puissent varier pour arriver avec une lumière plus jaune en fin de journée. Cela permet de faire beaucoup de bien aux yeux et à l'esprit". 

Il est important de constituer des cocons pour pouvoir s'isoler soi-même.

Un refuge physique et psychologique

Flavia Mazelin-Salvi : "La maison est une projection de l'image que nous avons de notre corps dans toutes ses dimensions. Elle est gardienne de notre identité. 

C'est notre seconde peau, notre intérieur physique, moral et psychologique.

C'est un lieu de l'identité par ce que l'on montre, ce que l'on vit, c'est un aller-retour entre les projections inconscientes et notre manière d'agir de manière consciente pour s'y sentir bien". 

Après un déménagement

  • La place aux souvenirs 

Christilla Pellé-Douël : "La maison, c'est presque une sécrétion de soi-même. Même quand on déménage, souvent, on répète la même chose, c'est le même environnement qui nous permet de nous sentir nous-mêmes, de pouvoir exprimer ce que nous sommes.

C'est en cela que les souvenirs ont une place vitale, pour ne pas oublier qui nous sommes. Les objets ont un sens et sont essentiels".

  • Un nouveau chez soi pour une nouvelle vie intérieure

Eric Brun-Sanglard : "Attention, déménager c'est aussi prendre un nouveau départ, c'est garder plein de choses qui, parfois, peuvent former des boulets qu'il faut modifier ou dont il est nécessaire de se débarrasser pour être bien dans son nouveau chez soi. C'est soit l'un soit l'autre, et parfois il faut faire de la place pour le futur en se débarrassant du passé". 

Être bien chez soi à deux, en couple, en colocation…

Eric Brun-Sanglard : "La maison à deux, c'est aussi respecter l'autre, ses sensibilités. C'est pourquoi il faut chercher ce juste milieu qui soit propice à chacun. C'est un lieu d'échanges, de construction et de bien-être mutuels. C'est un puzzle à faire ensemble, qui consiste à connaître l'autre personne et à entrer dans une forme de symbiose qui, de toutes les manières, vous permettra d'être soi-même, individuellement dans une forme de plénitude". 

Être bien chez soi dans un espace réduit

Flavia Mazelin-Salvi : "C'est surtout la façon dont on va occuper ce petit espace à partir de son imaginaire qui va être déterminant.

Meubler cette surface réduite, par ses liens avec l'extérieur, via les réseaux, via aussi sa capacité à se projeter dans l'après, se projeter aussi dans la dimension à l'autre, au lien. Il ne faut pas hésiter à convoquer des projets ou des souvenirs qui agrandissent votre espace matériel". 

Eric Brun-Sanglard : "Il faut surtout regarder ce dont on a besoin, au minimum. Décider de ce qui est essentiel pour soi-même, et peut-être jouer plus particulièrement sur la lumière biologique. Faire un décor qui puisse vous faire du bien en jouant sur les couleurs, celles qui vous tirent vers le haut".

Une expérience étonnante : redécouvrir son intérieur les yeux bandés 

Fort de son expérience quant au lien unique qu'il a pu nouer entre sa maison et ce qu'il porte au plus profond de sa conscience intérieure, Eric Brun-Sanglard explique que "d'ordinaire, quand on regarde sa maison avec les yeux, on est vite faussé. Il faut d'abord pouvoir ressentir (les yeux fermés) pour se sentir bien chez soi. Il faut utiliser tous nos sens.

Les odeurs, les sons, le toucher, sont aussi essentiels que la perception par la vue.

Aller plus loin

🎧 L'émission Grand Bien Vous Fasse - Maison intérieure : quelques clés pour être bien chez soi

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.