Bien que ce soit souvent un objet choisi enfant, celui-ci a le don de traverser les âges et d'être un formidable témoin de notre évolution personnelle. Nombreux sont les adultes qui conservent toute leur vie leur doudou d'enfance. Si elle relève de l'intime, la nostalgie permet aussi d'aller de l'avant.

Pourquoi les doudous nous font-ils du bien (surtout) lorsqu'on est adulte ?
Pourquoi les doudous nous font-ils du bien (surtout) lorsqu'on est adulte ? © Getty / Flashpop

Nombreux sont les adultes qui conservent un attachement profond avec leur doudou d'enfance, mais cela reste un tabou induit par des injonctions culpabilisantes qui tendent à renvoyer cette nostalgie de l'enfance à de la fragilité, voire même de l'immaturité. Au contraire, "doudouter" serait excellent pour la santé mentale et à tout âge ! Les adultes ont tout intérêt à entretenir ce type de liens affectifs avec leur enfance. C'est que nous expliquent, dans l'émission Grand bien vous fasse, Armelle Oger, journaliste pour le magazine We Demain, Lorie Bellanger, psychologue clinicienne, spécialisée dans la pratique avec les enfants et les familles, ainsi que Catherine Pierrat, psychothérapeute et psychologue en crèche à Nice : 

La nostalgie, une force ?

Les peluches jouent davantage sur le monde des adultes lorsque ceux-ci conservent leur compagnon d'enfance. D'ailleurs, Armelle Oger commence par rappeler "qu'il n'y a jamais eu autant de ventes de peluches à destination des adultes qu'en ce moment, durant cette période inédite et anxiogène suscitée par la pandémie. De nombreux adultes ressentent le besoin de gagner en réassurance par rapport à ce qui se passe, c'est une façon de se réfugier socialement pour tenter de mieux maîtriser les incertitudes sociales extérieures". 

La nostalgie de l'enfance deviendrait donc une force pour le quotidien.

Bien que ce soit souvent des gens qui sont très nostalgiques de leur enfance, leur doudou vient représenter tous les bons souvenirs auxquels ils se rattachent pour mieux avancer. Lorie Bellanger explique que "le doudou devient alors un confident, accompagnant l'adulte dans ses épreuves difficiles, tout en se réfugiant dans l'enfance".

Quel que soit l'âge, un doudou peut continuer à rassurer un adulte dans son parcours de vie, professionnel et privé, c'est une manière de faire un pas dans le temps et de se rappeler les joies de l'enfance. Armelle Oger souligne que "le syndrome de Peter Pan n'est pas quelque chose qui doit être combattu, c'est simplement un besoin de rester dans ce temps magique de notre enfance, dans cette pensée magique qui vous permet de tout maîtriser quand tout semble incontrôlable. 

Le doudou est perçu comme s'il avait une âme régénératrice.

À son tour, Catherine Pierrat estime qu'il ne faut pas s'empêcher de doudouter si on en ressent le besoin : "laissez-vous replonger dans les réminiscences de l'enfance, dans des attachements émotionnels passés qui vont vous aider, vous apporter du bien-être, de l'assurance, du calme, de la relaxation.

Armelle Oger confirme :

Cette nostalgie de l'enfance nous permet d'être plus fort.

Lorie Bellanger précise que : "De plus, le doudou entretient le bon moral. Une étude de l'Université d'Amsterdam a montré qu'il était un parfait allié pour entretenir la santé mentale. Le doudou a un impact particulièrement en ce qui concerne l'allègement des crises d'angoisse." 

La psychologue ajoute : "le doudou prend naturellement la place des anxiolytiques en apaisant les angoisses, la solitude etc…"

Un compagnon de vie immortel 

Car ces fameux "doudous" sont comme des objets de compagnie : on les touche, on les sent, on leur parle. Certains adultes considèrent leur doudou comme un double qui connaît tout de leur propre vie. Armelle Oger insiste sur le caractère immortel et immuable qui confère au doudou toute ses vertus sociales : "il rassure parce qu'il ne contrarie pas, il est toujours présent, il ne déçoit jamais et, surtout, il ne meurt pas. Cette immortalité permet de s'armer face un monde que l'on considère souvent comme incertain. Il y a un dialogue, un échange affectif de souvenirs, d’émotions, qui s'entretient, une espèce de relation presque amoureuse qui peut vous suivre depuis votre enfance, comme s'il avait enregistré toute votre vie, toutes vos émotions, tous vos souvenirs, toutes vos difficultés". 

La psychothérapeute, Catherine Pierrat, ajoute :

Quoiqu'il arrive, il sera toujours là. Malgré les années, malgré les âges, l’objet n’a pas changé.

Un objet transitionnel qui permet de rester proche de ses parents

Les doudous permettent aussi d'accepter plus facilement la distanciation avec le lien parental d'origine, tout en continuant à l'entretenir une fois adulte. C'est le pédiatre et psychanalyste britannique, Donald Winnicott (1896-1971) qui, le premier, a analysé et théorisé les enjeux de ce rapport fusionnel entre les parents et les enfants

Plus précisément, il a conceptualisé la notion de "phénomène transitionnel" qui consiste à étudier comment évoluent les liens qu'entretiennent les enfants avec leurs parents, comment ils arrivent à se détacher tout en continuant à cultiver cette fusion qui, par le futur, voit de nombreux adultes retourner en enfance pour manifester ce lien immuable entre parents et enfants qui nous rend toujours plus fort. 

En cela, Lorie Bellanger explique que "le doudou symbolise une histoire familiale très forte, il est comme un substitut parental, il représente en quelque sorte le parent absent. 

C'est comme un parent toujours présent qui prend soin de vous et vous rassure en tant qu’adulte.

Catherine Pierrat : "Les doudous incarnent "des objets transitionnels" pour certains adultes, tels des totems protecteurs, des objets porte-bonheur qui les renvoient à leur propre finitude car on sait qu'il sera tout le temps présent. D'ailleurs le doudou est si intemporel qu'il peut revêtir plusieurs formes, on parle alors de "fonction-doudou" car ça peut aussi s'incarner dans un type de comportement, le fait de collectionner des objets… Le doudou n'est pas forcément un objet en soi, il peut être tout aussi bien matériel qu'immatériel". 

Aller plus loin

🎧 RÉÉCOUTER - Grand bien vous fasse: Les adultes ont-ils droit à un doudou ?