Comment l'admiration nous apprend-elle à regarder au-delà de nous-mêmes, en nous ouvrant davantage à autrui et à la beauté du monde ? Voici les explications de la philosophe Laurence Devillers, le journaliste Martin Legros et l'écrivain Michel Crépu données dans l'émission "Grand Bien vous fasse".

Quand l'admiration permet de mieux se construire soi-même tout en s'ouvrant aux autres
Quand l'admiration permet de mieux se construire soi-même tout en s'ouvrant aux autres © Getty / FG Trade

Admirer, c'est apprendre à regarder au-delà de soi-même

"On pourrait croire", note Martin Legros, "que dans l'idéologie contemporaine fondée sur l'autonomie, la réalisation de soi, l'admiration n'a plus lieu d'être au risque de se déprendre de soi-même. Mais, en réalité, dans la vie morale, psychologique, dans l'éducation, dans le choix d'une vocation, l'admiration est sans cesse en train d'agir en nous de façon inconsciente et secrète. 

On se construit grâce à l'admiration depuis l'enfance : les enfants commencent par regarder (et par admirer) les adultes pour grandir".

C'est en regardant les autres observer le monde que nous apprenons à regarder le monde autrement

"L'état d'admiration en réalité nous fait peur" estime Michel Crépu "car pour admirer, il faut reconnaître que quelque chose est plus haut que nous, il faut savoir se dépasser soi-même pour s'ouvrir au monde". Il résume :

L'admiration, c'est un moment d'étonnement de vous-mêmes qui vous déroute, vous déstabilise et vous met en mouvement.

Admirer, c'est aussi s'ouvrir à la beauté du monde et d'autrui 

C'est ce qu'explique Michel Crépu : "L'expérience de l'admiration est partie liée avec l'expérience de la beauté. C'est une forme d'école de l'intelligence qui permet de s'ouvrir davantage à autrui.

L'admiration, c'est s'incliner pour mieux grandir soi-même

Il y a une dimension morale qui fait que d'après Laurence Devillers, "la passion est première et déclenche l'envie de savoir, de comprendre le monde qui nous entoure. Il y a une forme d'enthousiasme dans l'admiration qui suscite la volonté, l'envie de vouloir s'ouvrir au monde de par soi-même".

Pour conclure, une citation du poète Jean Mambrino :

Pour admirer, il convient de cultiver l'ouverture d'esprit, toutes les vertus de détente, de disponibilité, de confiance, un certain goût d'approuver, de consentir à ce qui est différent de soi, d'acquiescer à ce qui nous dépasse.

Aller plus loin

🎧 RÉÉCOUTER - L'admiration, Émission Grand Bien vous Fasse

📖 LIRE - Michel Crépu, L’admiration (Éditions Autrement)

📖 LIRE - Laurence Devillairs, Être quelqu’un de bien (Éditions PUF)

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.