Il a annoncé la sortie de son disque "Ultra" comme étant le dernier, les fans de Booba du monde entier se sont donc précipités pour écouter l’ultime production du rappeur. Parmi les albums parus vendredi dernier, l’artiste est le plus écouté au monde sur la plateforme d'écoute Spotify.

De tous les albums qui sont sortis la semaine dernière, l’album de Booba est de loin le plus écouté dans le monde sur Spotify.
De tous les albums qui sont sortis la semaine dernière, l’album de Booba est de loin le plus écouté dans le monde sur Spotify. © Maxppp / Hugo Marie

En 25 ans de carrière Booba aura changé le rap en profondeur. Un style, un flow repris par plusieurs générations de rappeurs. Des punchlines devenues des classiques entre provocations et introspection. Peu d'artistes de la scène rap peuvent aujourd'hui se permettre, comme l'a fait Booba, de laisser s'écouler quatre ans entre la sortie de deux albums.

Cet album "Ultra" est annoncé par son auteur comme étant le dernier, mais le doute s’impose. Booba a l’art de créer du buzz pour mieux se servir lui-même :

"C'est la plus grosse sortie de l’année"

L’effet d’annonce a en tout cas immédiatement fonctionné. Depuis sa sortie vendredi dernier, cet ultime opus fait s’emballer les plateformes de streaming, comme le confirme Antoine Monin, directeur de la musique chez Spotify France : "La journée de sortie de l’album de Booba a comptabilisé plus de 12 millions d’écoutes dont presque 10 millions uniquement sur l’album. Pour l’instant c’est la plus grosse sortie de l’année." 

Des titres écoutés en France, mais pas seulement, confirme Antoine Monin : "Il est très écouté dans les territoires francophones, mais il est aussi très écouté en Allemagne, en Russie, aux États-Unis. De tous les albums qui sont sortis en à la même période, l’album de Booba a été celui qui a été le plus écouté dans le monde sur Spotify." Les adieux se feront donc sur un succès. 

Booba, qui a vendu près de trois millions de disques dans sa carrière, déclare vouloir se concentrer désormais sur la production de jeunes talents. L'autoproclamé duc de Boulogne évoque l’hypocrisie des réseaux sociaux dans cet album, lui qui les aura tant utilisés voire manipulés. 

Serait-ce donc vraiment la fin ? Booba prononce ces mots  : "Je me tue quand j’ai envie de renaître" - Méfiance donc !