Des associations appellent à la mobilisation, ce samedi 30 janvier, contre l'installation d'un site Amazon à Fournès (Gard). Les manifestants ont prévu de faire une chaine et de planter des arbres pour protester.

Avec l'implantation d'Amazon, ce serait 150 à 500 camions qui transiteraient chaque jour à Fournès.
Avec l'implantation d'Amazon, ce serait 150 à 500 camions qui transiteraient chaque jour à Fournès. © Radio France / Célia Quilleret

Entre 500 et 1.000 personnes sont attendues ce samedi 30 janvier dans le petit village de Fournès (Gard), à quelques kilomètres du Pont du Gard. Elles vont manifester contre un projet d'implantation d'entrepôt géant prévu pour Amazon, à l'appel d'Attac et d'ONG environnementales comme les Amis de la terre. L'entrepôt géant inquiète une partie de la population pour son impact sur la nature et les vignes environnantes.

Vers 9h, seront dressés, à 18 mètres de haut, de grands ballons gonflés à l'hélium, pour imaginer la taille du futur entrepôt. Une chaîne humaine doit permettre de visualiser les 14 hectares du site. Cette action symbolique vise à sensibiliser les riverains au risque de bétonisation et d'augmentation de trafic des poids lourds

1.000 arbres et graines plantées

"On demande aux participants de planter 100 arbres et de semer des graines de végétation. Au total on aura une plantation de 1.000 essences différentes", explique Patrick Genay, apiculteur. "Les arbres vont dessiner les mots 'Non Amazon'. Ce cheval de Troie qu'est Amazon, on n'en veut pas. Ça reste pour nous un épouvantail".

Plusieurs recours ont été déposés contre le permis de construire, une plainte au pénal est également étudiée concernant de possibles conflits d'intérêt. Pour les ONG, c'est également une nouvelle occasion de demander un moratoire sur les projets d'implantation d'entrepôts Amazon. 

Certains élus espèrent la création de près de 200 emplois localement.

Thèmes associés