Peut-on réveillonner chez des proches ? À plus de six personnes ? Peut-on rentrer dans la nuit ? Tour d'horizon de ce qui est permis ou non pour le réveillon du Nouvel An, contraventions comprises.

Si vous faites du tapage nocturne, c'est police et amende...
Si vous faites du tapage nocturne, c'est police et amende... © Getty / Dejan

Contrairement à ce qui s'est passé pour Noël, pas d'exception au couvre-feu pour la soirée du 31. Ceux qui sont dehors, entre 20h et 6h du matin, sans raison jugée valable et sans attestation, risquent l'amende de 135 euros. Le ministère de l'Intérieur a prévenu : il y aura plus de policiers et gendarmes en patrouille, donc plus de contrôles.

Pour ce qui est des fêtes chez les particuliers, la limite de six personnes qu'avait avancée Jean Castex, est une recommandation. Dans les textes, rien d'illégal à être plus nombreux, mais on fait appel à votre civisme.

Les forces de l'ordre peuvent sonner chez vous, si elles constatent qu'il y a beaucoup de bruit, ou sont alertées par des voisins - des sources policières disent que ça arrivent souvent ces derniers temps.

Mais policiers ou gendarmes n'ont pas le droit de rentrer dans l'habitation. Dans une note aux préfets, Gérald Darmanin appelle tout de même à identifier les organisateurs de grosses soirées en vue d'éventuelles poursuites pénales.

Des organisateurs de soirée ont déjà été interpellés le week-end dernier, pourtant, trois des quatre dossiers ont été classés sans suite, parce que c'est vraiment du cas par cas.

Des poursuites sont effectivement possibles "pour mise en danger de la vie d'autrui", mais, à chaque fois, le parquet tient compte d'éléments comme, par exemple, la taille de la pièce, si les participants étaient masqués ou non, s'il y a des preuves matérielles, comme des invitations sur les réseaux avec un nombre important de participants.

Les organisateurs peuvent aussi être poursuivis pour travail dissimulé si l'entrée à la soirée est payante et qu'ils ont donc touché un salaire non déclaré.

Attention, même s'il n'y a pas de poursuites pénales, les participants à ces soirées risquent une amende pour non-respect des mesures sanitaires. Et dans tous les cas, obligation de rester sur place jusqu'à 6h du matin, sauf à vouloir risquer l'amende de 135 euros.