Trente ans après l'apparition du web, un livre publié aux éditions Taschen rend hommage à l'évolution du web design à travers les époques. De la première image aux clips de plus de 24 heures, retour sur ces jalons qui ont changé la façon de voir Internet.

"Les Horribles Cernettes" sont les premières à avoir été en photo sur le web
"Les Horribles Cernettes" sont les premières à avoir été en photo sur le web © Capture d'écran

Des menus, des icônes de partage, des glissements de doigts, etc : aujourd'hui, tous ces éléments issus du web semblent naturels, intuitifs, comme s'ils avaient toujours été là. Et pourtant, depuis 30 ans que le "World wide web" existe, tout est une immense succession d'évolution, d'abord expérimentales puis entrées dans les habitudes.

Dans un livre intitulé "Web Design : The evolution of the digital world" (publié aux éditions Taschen), Rob Ford, fondateur des Favourite Website Awards qui ont récompensé les meilleurs sites web, revient sur les grands moments de cette évolution.

1992 : La première photo 

Si le web est né en 1989, il ne contenait à l'époque que du texte. Le premier portail de l'histoire, "World Wide Web", présente texte et - c'est la vraie nouveauté - des liens hypertexte. Il faut attendre 1992 pour que cela change : à l'époque, le web est encore une affaire de chercheurs et de chercheuses. Et c'est Tim Berners-Lee, connu comme étant l'inventeur du web, qui est aussi le premier à y faire apparaître une image (en couleurs !) : il s'agit d'une photo du groupe de pop Les Horribles Cernettes, composé d'anciennes membres du CERN, l'Organisation européenne pour la recherche nucléaire. 

1994 : La première... commande de pizza en ligne 

Deux ans après l'apparition de la première photo, on imagine déjà beaucoup plus pour le web. Ainsi en 1994, Pizza Hut lance une expérimentation uniquement à Santa Cruz en Californie : si vous entrez, sur ce site internet tout en noir et blanc, votre nom, votre adresse et votre numéro de téléphone... une pizza arrivera quelques minutes plus tard ! On est encore loin du paiement en ligne, mais ce site pose les jalons de ce qu'est devenu aujourd'hui le business de la livraison à domicile. 

1997 : Flash change le monde 

En 1996, une entreprise américaine, Macromedia, lance un logiciel d'animation basée sur du dessin vectoriel : Flash. Très rapidement, des dizaines de développeurs web s'en emparent, car ce logiciel permet de créer facilement des effets sonores et visuels. Parmi les premiers sites web en Flash remarqués, celui de la chanteuse Amy Grant. La tendance est lancée, et Flash devient un incontournable du web design. 

2001 : La première visite virtuelle 

Des années avant Street View et consorts, vous souvenez-vous des bonnes vieilles "visites virtuelles" en ligne ? A l'époque, c'est QuickTime, le lecteur vidéo d'Apple, qui permet de lire des images panoramiques en donnant l'impression que l'on fait "tourner" une caméra sur un point fixe. L'Opéra de Sydney est l'un des premiers à décliner ce format de façon interactive : il est alors possible de visiter l'ensemble du célèbre bâtiment. 

Le site du Sydney Opera House
Le site du Sydney Opera House / Capture d'écran

2002 : Le premier effet “page tournée” 

Aujourd'hui plus personne ne s'émerveille devant un site qui vous propose, à la manière d'un vrai livre, de tourner les pages. Pourtant, en 2002, le site d'une agence de communication, Perfect Fools, présente un simple livre et cette note, façon post-it : "Vous savez comment tourner une page, n'est-ce pas ?". Il suffit alors, avec sa souris, de cliquer sur un coin de page et de la tourner. Une petite prouesse (en Flash, évidemment), qui remporte un prix pour sa navigation. 

Détail du site "Perfect Fools" en 2002
Détail du site "Perfect Fools" en 2002 / Capture d'écran

2002 : La première vidéo intégrée 

Encore une innovation permise par le fameux logiciel Flash : avant 2002, pour ouvrir une vidéo, il fallait une fenêtre dédiée (une "pop-up") dans laquelle un lecteur vidéo se lançait. La version 5 de Flash permet d'intégrer directement de la vidéo dans un site web, au coeur des autres animations. Le premier site à l'utiliser fait la promotion d'une marque de pneus, où l'on voit le produit expérimenté en vidéo sur trois routes différentes. 

Capture d'écran du site "Eagle F1"
Capture d'écran du site "Eagle F1" / Capture d'écran

2003 : Le premier jeu en ligne multijoueur 

Oubliez les "Mots entre amis" et autres jeux multijoueurs en vogue, le premier jeu multijoueur en temps réel est français et met en scène des... petits globes de couleur. Le site Globz présente en 2003 Globulos, une salle de jeux dont l'activité phare est une sorte de football au tour par tour. C'est la première fois que l'on peut s'affronter à distance et quasi en temps réel directement dans un site web. 

2004 : Le premier site viral 

Avant les tweets, avant Instagram, les débuts de la viralité sur le web se sont faits avec des sites tout entiers. Et le premier à faire le tour du monde est imaginé par Burger King, qui pour promouvoir ses burgers au poulet crée un site interactif sur lequel il est possible de demander à un homme-poulet, filmé en continu, de faire ce que l'on veut. Grâce à une vidéo sur laquelle le comédien a enregistré de nombreux mouvements possibles, on a l'impression de donner des ordres en direct. Pour l'époque, c'est révolutionnaire, mais aujourd'hui, l'ensemble n'est pas franchement rassurant. 

2006 : Le premier site pour mettre votre visage sur des personnages 

L'agence de création EVB lance un site étonnant pour Noël 2006 : Elf Yourself, qui propose d'apposer sa propre photo, ou celle d'un ami, sur des elfes qui dansent en rythme. Un site qui fait le tour du monde pendant plusieurs années, au point d'être, à son plus haut, le 55e site le plus visité au monde. Aujourd'hui, ce genre de détournement est devenu commun. 

2007 : le début de la fin pour Flash 

Ce site interactif pour des jeans Levi's ressemble à s'y méprendre à un site conçu avec Flash... mais ce n'est pas le cas. Il est entièrement conçu en langage HTML. 2007, c'est aussi l'année où l'iPhone change le monde de la téléphonie. Et... il n'accepte pas Flash. L'apparition de cette voie nouvelle pour le web design, concomitante avec cette innovation technique, signe l'arrêt de mort de Flash.  

Le site Levi's Copper Jeans
Le site Levi's Copper Jeans / Capture d'écran

2009 : la première navigation à la voix 

Ce site ne sert à rien : il s'agit d'un travail de thèse conçu par Andreas Lutz. Mais il pose les jalons de ce vers quoi tend l'internet de la fin des années 2010 : la commande vocale. On est alors à mille lieues de Siri, Alexa et Google Home quand ce site indique comment piloter un navigateur web à la voix. 

Capture d'écran du site d'Andreas Lutz
Capture d'écran du site d'Andreas Lutz / Capture d'écran

2011 : Les débuts de la parallaxe 

La parallaxe, c'est cet effet qui fait se déplacer des objets à des vitesses différentes lorsque vous faites défiler une page web, donnant une impression de profondeur, d'un site avec un premier et un second plan. Cet effet aujourd'hui plus que répandu remonte à 2011 : c'est une agence de pub qui travaille pour Nike qui imagine un site utilisant cette technique.  

2013 : Le clip perpétuel 

Un clip vidéo de 24 heures ? C'est possible sur Internet ! Pour la sortie de sa chanson "Happy", qui deviendra un tube planétaire, Pharrell Williams imagine un clip de 24 heures, auquel des dizaines de participants, connus ou amateurs, prennent part. Par ailleurs, il colle aux heures du jour et de la nuit : quand vous le regardez de nuit, il fait nuit à l'écran (et vice-versa). Un site qui pose un nouveau jalon pour la vidéo et la vitalité du web. 

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.