La troupe de chanteurs fondée pour soutenir les Restos du Coeur en 1989 célèbre cette année les 30 ans de ses spectacles. À cette occasion, des archives de concerts des Enfoirés sont mises en vedette dans une exposition interactive à la Villette, à Paris.

Sur la scène installée pour l'occasion, des éléments de décor trônent devant la photo de Coluche
Sur la scène installée pour l'occasion, des éléments de décor trônent devant la photo de Coluche © Radio France / JB

"Aujourd’hui, on n’a plus le droit, d’avoir faim ni d’avoir froid" : la ritournelle des Restos du Cœur, composée par Jean-Jacques Goldman en 1986, résonne dès que l’on entre dans le Pavillon Villette, à Paris. Ce bâtiment méconnu, à deux pas de la fameuse grande halle, accueille jusqu’au 29 décembre une exposition consacrée aux 30 ans des concerts des Enfoirés.

L'exposition commence dans le "Tour Bus" des Enfoirés, pour une rétrospective des différentes éditions
L'exposition commence dans le "Tour Bus" des Enfoirés, pour une rétrospective des différentes éditions © Radio France / JB

Si la troupe a été fondée en 1986 avec la sortie de la fameuse Chanson des Restos, il a fallu attendre 1989, après la mort de Coluche, pour que ces chanteurs et chanteuses se réunissent sur scène pour une première tournée : il n’y avait alors dans les Enfoirés que Johnny Hallyday, Michel Sardou, Eddy Mitchell, Véronique Sanson et Jean-Jacques Goldman.   

Plus de 220 artistes participants et 500 techniciens

Trente ans, près de 220 artistes et beaucoup, beaucoup de costumes plus tard, le concert des Enfoirés est un rendez-vous télévisé incontournable, souvent l’une des plus grosses audiences télé de l’année, et un spectacle très prisé des amateurs et amatrices de chanson française - pour la série de concerts de janvier prochain à Paris, les places se sont écoulées en quelques minutes à peine.   

Sur deux niveaux, l’exposition s’ouvre sur le célèbre appel lancé par Coluche en 1984 sur Europe 1, puis se lance dans une rétrospective des concerts, avec quelques belles archives des premières tournées - on peut notamment y voir le texte original de la Chanson des Restos signé par Jean-Jacques Goldman.   

Le texte, la partition et le premier 45 tours de l'hymne des Restos
Le texte, la partition et le premier 45 tours de l'hymne des Restos © Radio France / JB

Documents de travail 

À côté des nombreuses photos, qui rappelleront aux passionnés les différentes éditions du concert, cette exposition permet - et c’est l’un de ses vrais atouts - de découvrir l’envers du décor. De très nombreux documents de travail y sont présentés, entre croquis de décors, projets de chansons à reprendre, partitions jouées par l’orchestre et croquis de costumes.   

Les espaces de travail reconstitués dans l'expo
Les espaces de travail reconstitués dans l'expo © Radio France / JB

Tout l’étage est consacré aux très nombreux costumes portés par les artistes : chaque année, 650 costumes en moyenne sont créés - et une partie d’entre eux sont recyclés. Si on y ajoute les nombreux éléments de décor également présentés, cela permet de prendre conscience du travail que demande la préparation de chaque spectacle : bien en amont des répétitions et de la participation des artistes phares, quelque 500 techniciens, répartis dans près de 100 corps de métier, préparent le spectacle.   

Les costumes des spectacles
Les costumes des spectacles © Radio France / JB

Une machinerie pharaonique appuyée par de nombreux partenaires, car l’objectif est chaque année le même : réduire le plus possible le coût du spectacle pour que les ventes de billets, de disques et de DVD aillent essentiellement au profit des actions des Restos du Cœur - tout comme les bénéfices de cette exposition, d’ailleurs. Sur une scène présentée au milieu de l’expo, des éléments de décor font face à la célébrissime photo de Coluche.  

Une expo interactive mais pas exhaustive

La proposition est également interactive : les visiteurs peuvent se glisser dans la peau des Enfoirés en essayant certains costumes, ou prendre place dans un studio d’enregistrement et poser leur voix sur l’hymne des Restos du Coeur. Le plus intéressant avec cette expérience : vous découvrirez les pistes séparées de la chanson, pour écouter chaque instrument indépendamment.   

Le studio d'enregistrement de la chanson des Restos
Le studio d'enregistrement de la chanson des Restos © Radio France / JB

Seul bémol : l’expo célèbre 30 ans de concerts… mais ne met réellement à l’honneur que ces dix dernières années. Au fond, c’est normal : jusqu’au tournant des années 2000, les concerts des Enfoirés étaient de simples concerts, sans costumes ni décors monumentaux, avec donc moins d’archives et de pièces visuelles à montrer. Heureusement, en sortie d’expo, deux téléviseurs diffusent des extraits des 30 concerts des Enfoirés et nous replongent dans ces fêtes musicales.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.