Ce vendredi soir, les 35e victoires de la musique ont consacré Clara Luciani comme artiste féminine de l’année et Philippe Katerine pour le prix de l’artiste masculin. La chanson de l’année est “Ca va ça vient” de Vitaa et Slimane.

Philippe Katerine, et Clara Luciani accompagnée de Catherine Ringer et Malik Djoudi
Philippe Katerine, et Clara Luciani accompagnée de Catherine Ringer et Malik Djoudi © Radio France / Julien Baldacchino

La 35e cérémonie des Victoires de la Musique était placée, ce vendredi soir, sous le signe des souvenirs. Tout au long de la cérémonie diffusée sur France 2 et France Inter, les rétrospectives se sont multipliées à travers des images d’archives issues des 34 précédentes éditions : Alain Bashung, Johnny Hallyday, Mylène Farmer, Vanessa Paradis, les plus grands moments des précédentes cérémonies ont été remis à l’honneur.

En clip et en concert : PNL et Angèle

Du côté des récompenses, le nombre de catégories avait été réduit de 13 à 8, pour des remises de prix plus espacées que les années précédentes. La soirée s’est ouverte sur le prix de la création audiovisuelle, remis au groupe PNL pour le clip de la chanson “Au DD”, tourné au sommet de la Tour Eiffel. Le groupe, quasi jamais apparu dans les médias, n’étais pas présent pour récupérer son prix. 

Angèle, qui avait décroché deux Victoires l’an dernier, a remporté cette fois-ci l’une des deux Victoires pour lesquelles elle était nommée, celle du Concert de l’année pour sa tournée “Brol Tour”. 

Les artistes de l’année : Clara Luciani et Philippe Katerine

Mais les grands gagnants de la soirée sont Clara Luciani et Philippe Katerine. La première, Victoire de la révélation scène l’an dernier, a remporté cette fois-ci le trophée de l’artiste féminine de l’année. 

Dans la catégorie “artiste masculin”, c’est Philippe Katerine qui a remporté la récompense. Le chanteur qui a sorti l’album “Confessions” à la rentrée a appelé à ce que, dans l’avenir, les interprètes des catégories “péni[s]” et “utéru[s]” jouent désormais dans la même cours - quitte à créer les catégories “pieds plats” et “artistes drogués et non drogués”. 

Ensemble, les deux grands vainqueurs de la soirée ont rendu hommage à Marie Laforêt, disparue l’an dernier, dans une version de “La Tendresse”, accompagnés par l’orchestre des Victoires de la Musique. 

Pomme et Suzane révélations de l’année

La chanteuse Suzane, vêtue de sa tenue de scène bleue dont elle ne se sépare jamais, a reçu la Victoire de la révélation scène de l’année, peu après avoir chanté sur scène sa chanson “SLT”, accompagnée d’une chorégraphie guerrière. “Je suis sonnée, c'est incroyable d'être ici déjà pour moi. De remporter cette Victoire c'est complètement fou”, a-t-elle déclaré. 

La Victoire de l’album révélation est revenue à la chanteuse Pomme pour son album “Les Failles”. Résidente de Côté Club sur France Inter, elle est venue fêter sa victoire dans le studio de France Inter… aux côtés de son amie Angèle. 

La chanson et l’album de l’année : Vitaa, Slimane et Alain Souchon

Vitaa et Slimane ont remporté le prix, attribué par le public, de la chanson de l’année - un prix choisi chaque année par le public, comme cette année aussi les catégories Concert et Création audiovisuelle. Sur scène, ils ont choisi de saluer plusieurs artistes qui n’ont pas été nommés cette année, comme Soprano ou Maître Gims - seul artiste à avoir rempli le Stade de France cette année. 

La catégorie reine, celle de l’album de l’année, revient à Alain Souchon pour son album “Âme Fifties”. “Ce que j’aime faire dans la vie, c’est écrire des chansons”, a-t-il déclaré, avant de faire monter sur scène ses fils, Ours et Pierre Souchon, avec qui il a écrit ses chansons.  

Pour l'ensemble de sa carrière, Maxime le Forestier a également remporté une victoire d'Honneur, après un hommage rendu en discours par Jean-Jacques Goldman et Alain Souchon, et en chanson par Vianney. 

Parmi les moments forts de la soirée, le medley de Catherine Ringer sur les Rita Mitsuko a électrisé le public de la Seine Musicale, ainsi que la prestation de Hoshi, marquée par un baiser en fin de chanson. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.