Autant le théâtre depuis janvier déploie hélas, des trésors d'ennui (nous en reparlerons!), autant le cinéma nous attire.

Ne manquez sous aucun prétexte ce film dont on vous rebache un peu trop les oreilles, c'est vrai, "Le bal des actrices".

La jeune cinéaste Maïwenn est un peu perverse et c'est bon. Elle est ici une réalisatrice qui prétend faire un documentaire sur les actrices. Elle suit donc celles qui ont accepté le tournage dans leur quotidien et leur travail : Marina Fois se rend chez son chirurgien esthétique pour une séance de botox avant un casting. Muriel Robin répéte Molière avec Weber, mais la répétition tourne court. Ils s'engueulent et Robin claque la porte. En une scène de discorde, Maiwenn résume brillamment la désolante incompatibilité entre théâtre privé et théâtre public.Les comédiennes ont toutes une scène de larmes. Elles se montrent tour à tour narcissiques, insupportables, émouvantes, fragiles, inquiètes et désirables. Maïwenn dit beaucoup du métier en gardant à l'esprit qu'elle tourne une comédie. Son jeu subtil entre le vrai et le faux est une réussite.

Marina Foïs et Maiwenn,  à "Esprit critique"
Marina Foïs et Maiwenn, à "Esprit critique" © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.