Gracieuse et belle, joyeuse et triste, mélancolique et intense, les adjectifs manquent pour qualifier l'héroïne des Parapluies de Cherbourg .

Catherine Deneuve
Catherine Deneuve © Ciné Tamaris
Catherine qui rit, Françoise qui pleure. Cette même année, Truffaut est en compétition avec **La peau douce** , dont l'interprète est Françoise Dorléac, la soeur de Catherine DeneuveLe film est très fraichement accueilli. Dorléac pourtant changeait de registre, mais les journaux n’ont parlé que d’une rivalité, totalement virtuelle, entre les deux soeurs. Deneuve la timide et Dorléac l’exhubérante. Truffaut, accusé d’avoir trahi la Nouvelle Vague, en sortira ébranlé. Et refusera désormais de venir en compétition.Mais revenons à notre palme, ou plutôt notre Grand Prix (l'appellation Palme d'or ne sera officialisée qu'en 1974). Voilà une palme controversée. Et pourtant comme nous l'explique Laurent Delmas, le jury n'avait pas vraiment le choix cette année là.Un jury présidé par Fritz Lang, l'emblématique réalisateur de **M le maudit** et qui comprenait notamment, René Clément, autre réalisateur mythique, l'acteur Charles Boyer et la comédienne Geneviève Page
1'04

Delmas_demy1

Les parapluies de Cherbourg est un ovni dans le paysage cinématographique français, qui le moins qu'on puisse dire n'est pas un cinéma de comédie musicale. On a laissé ça à Hollywood en estimant qu'on ne savait pas faire. Alors que le public français avait un vrai goût pour le genre. Gene Kelly et Fred Astaire étaient aussi des stars en France.Jacques Demy et Michel Legrand, indissociable du projet, font donc le pari fou d'un film entièrement chanté. On ne parle pas, on chante. Choix d'autant plus étonnant que les acteurs ne sont pas les chanteurs.
1'32

Delmas_demy2

Autre dimension non négligeable, **Les Parapluies de Cherbourg** est l'un des rares films français de l'époque à parler de la guerre d'Algérie.
1'12

Delmas_demy3

Lauréat du prix Louis-Delluc en 1963, récompensé par la Palme d'or au festival de Cannes de 1964, le film a connu un immense succès critique et populaire, une carrière internationale, des adaptations théâtrales, entre autres à New York et Paris, mais aussi des critiques contre certains choix esthétiques.►►►_[ (Ré)écoutez dans notre fil de podcast ](http://radiofrance-podcast.net/podcast09/rss14311.xml)les échanges animés entre Jean-Louis Bory et Georges Charensol, puis l'arrivée de Jacques Demy en invité (presque) surprise dans un masque et la plume de février 1964_
En 2013, Agnès Varda et Rosalie Varda ont lancé une souscription pour restaurer certains films du réalisateur dont les parapluies de Cherbourg ### Les parapluies / les demoiselles : le dyptique Le film a été tourné simultanément en français et en anglais. Danielle Darrieux est la seule comédienne non doublée pour le chant. Des centaines d'auditions ont été nécessaires pour trouver des voix chantées semblables aux voix parlées des comédiens. Alors que c'était Danielle Licari qui prêtait sa voix à Catherine Deneuve dans Les Parapluies de Cherbourg, Demy et Legrand lui préfèrent ici Anne Germain, membre des Swingle Singers aux côtés de Christiane Legrand, sœur du compositeur. Elle doublera à nouveau Catherine Deneuve dans Peau d'âne (1970), tout comme Jacques Revaux le fera avec Jacques Perrin. Georges Blaness redoublera quant à lui Michel Piccoli dans Une chambre en ville (1981). Gene Kelly, ayant quant à lui un emploi du temps trop chargé pour apprendre des chansons en français, a été doublé par un chanteur anglophone (Donald Burke) dont l'accent donnait l'illusion que c'était Kelly qui chantait
1'19

Delmas_demy4

La musique du film, signée Michel legrand, évidemment, a été nommé aux Oscar en 1969 ►►► POUR ALLER + LOIN | **[> Abonnez-vous au fil de podcast "Spécial Cannes"](http://radiofrance-podcast.net/podcast09/rss_14311.xml)** Émissions cultes, pépites et grands moments. Téléchargez chaque jour des archives qui accompagnent et illustrent ce billet de blog **(en partenariat avec l'[INA](http://www.ina.fr/))Le masque et la plume** - 2 émissions présentées par François-Régis Bastide **Madame Inter** - Annik Beauchamps reçoit Jacques Demy pour évoquer le tournage des Demoiselles de Rochefort ### Cannes 1964 Le jury est donc présidé par Fritz Lang. Autour de lui, entre autre, le réalisateur René Clément et les comédiens Charles Boyer et Geneviève Page**Le palmarès** Grand Prix du Festival : **Les Parapluies de Cherbourg** de Jacques Demy
Michel legrand et Jacques Demy
Michel legrand et Jacques Demy © Sipa
Prix Spécial du Jury : **La Femme des sables** d'Hiroshi TeshigaharaPrix d'interprétation masculine (ex æquo) : **Antal Páger** pour Alouette de László Ranódy et **Saro Urzì** pour Séduite et abandonnée de Pietro GermiPrix d'interprétation féminine (ex æquo) : **Anne Bancroft** pour Le Mangeur de citrouilles de Jack Clayton et **Barbara Barrie** pour One potato, Two Potato de Larry PeerceMention Spéciale :**Andrzej Munk** pour La Passagère et l'ensemble de son œuvrePrix de la Commission Supérieure Technique (ex æquo) : **La Morte de Beverly Hills** de Michael Pfleghar et **Les Parapluies de Cherbourg** de Jacques Demy Egalement en compétition cette année là : **Cent mille dollars au soleil** de Henri Verneuil**Le Mari de la femme à barbe** de Marco Ferreri**La Peau douce** de François Truffaut
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.