Pour la 9e édition le Mobile Film Festival relance son appel aux réalisateurs amateurs. Ils peuvent poster des courts-métrages d'1 minute réalisés avec un téléphone portable. Les films sont visibles au fur et à mesure sur le site du festival. En janvier le festival sélectionnera les 50 films qui resteront en lice, en attendant le palmarès décerné par un jury de professionnels (dont Bruno Gaccio) le 11 février 2014.

Chaque année le lauréat est récompensé par un chèque de 15 000 euros, et est aidé à monter un projet plus complet. Le festival fonctionne comme une pépinière pour futurs professionnels.

Depuis sa création en 2005, le Mobile Film Festival accompagne la généralisation de l'usage des smartphones, l'utilisation de la vidéo sur ceux-ci. Depuis sa création aussi, on a vu fleurir des longs métrages de professionnels tournés avec un mobile. De telle sorte que le mobile n'est plus tout à fait un simple carnet de croquis pour les cinéastes, il peut être un outil d'écriture au même titre que la caméra.

La bande-annonce de l'édition 2014

Mobile Film Festival 2014 - bande annonce 1par MobileFilmFestival

Ici naissent des cinéastes, à l'image de Guillaume Renusson

L'an dernier le Festival avait reçu plus de 700 films, soit près de deux fois plus que l'année précédente. Il avait de surcroît récompensé un film qui a marqué les esprits par sa qualité et sa maîtrise: "Une Minute de Silence ", de Guillaume Renusson. silence

Prix du meilleur film mobile : Une minute de...par MobileFilmFestival

Depuis, Guillaume Renusson a pris son bâton de pèlerin avec un directeur de production, Benjamin Bonnet, pour réaliser "30 secondes de Bonheur ", film tourné à Tourcoing, dans l'internat du lycée Le Corbusier. Le scénario tourne autour du jeu du foulard, et surtout d'une histoire d'amour entre un lycéen et une lycéenne. Cette production est dottée d'un budget de 65 000 euros, le tournage a eu lieu ces jours-ci et le film sera prêt pour février 2014 et montré lors de la remise des prix du prochain Mobile Film Festival.

Renusson
Renusson © Guillaume Renusson
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.