Cinq ans après "Valentin, Valentin", Pascal Thomas revient sur les écrans avec "À cause des filles..?", un film à sketches servi par une belle brochette d'acteurs (Audrey Fleurot, Barbara Schulz, Pierre Richard…). Les critiques du "Masque & la Plume" sont partagés sur les qualités du film... Retrouvez leurs avis ici.

"À cause des filles..?" de Pascal Thomas est sur les écrans depuis le 30 janvier 2019
"À cause des filles..?" de Pascal Thomas est sur les écrans depuis le 30 janvier 2019 © Paradis Films

Le film en quelques lignes

Le nouveau film de Pascal Thomas présente un casting extraordinaire : José Garcia, Marie-Josée Croze, Audrey Fleurot, Louis-Do de Lencquesaing, Rossy de Palma, Irène Jacob, Laurent Lucas, Pierre Richard, Barbara Schulz, Bernard Ménez, notre François Morel, notre confrère Eric Neuhoff (qui joue son rôle le temps d'un plan) et même Frédéric Beigbeder.

Ce dernier joue ici le marié qui, après la cérémonie dans une église du bassin d’Arcachon, s’enfuit en décapotable blanche avec une femme mystérieuse. On ignore évidemment s’il reviendra. Pour remonter le moral de la mariée abandonnée, tous les invités racontent, en gobant des huîtres, leur expérience de l’amour, ses jeux et son hasard. Du Thomas pur jus...

Sophie Avon n'a pas aimé ce film (et le regrette)

SA : Pascal Thomas, je crois qu'on l'aime tous ici. Moi, je l'adore, je trouve que c'est un très grand cinéaste et qu'il a fait des merveilles de poésie. Mercredi, folle journée ! est un des plus beaux films que j'ai jamais vus sur les rapports entre un père et sa fille. Je trouve que ce film-là n'est pas à la hauteur du reste. Pour moi, il n'est pas fini. Ce n'est pas grave, Pascal Thomas en fera d'autres qui seront très beaux… mais je ne peux pas dire que le film est réussi.

Michel Ciment a aimé, il aurait souhaité un plus large public pour ce film populaire

MC : Le film est meilleur que plusieurs films de Pascal Thomas. Ce n'est peut-être pas son meilleur mais en tous cas, c'est un film que j'aime vraiment beaucoup

C'est un film à sketches, où toutes les générations sont présentes. Il y a un côté crépusculaire, un côté nostalgique aussi.

J'ai vu une méchante critique disant : "C'est un film désuet". Mais Pascal Thomas a toujours été désuet ! C'est ça, sa grandeur ! C'est quelqu'un qui n'est pas de son époque. Quand Les Zozos (1973) sont sortis, ce n'était pas du tout le cinéma qu'on faisait à l'époque ! Il a une sorte de nostalgie pour un art de vivre que Pascal Thomas aime et qui est en train de disparaître. 

Les comédiens (une multitude ! ) nous changent des Ch'ti, des Tuches… Ce sont les autres qui ont le succès populaire alors que ce sont des films complètement misanthropes et qui n'aiment pas le cinéma. Là, on a un homme qui aime le cinéma et qui aime ses personnages. Malheureusement, il n'y a pas autant de monde (loin de là !) qui va voir ses films. Je trouve ça épouvantable sur notre époque. 

Eric Neuhoff a aimé (et joué dedans)

EN : C'est ce que Pascal Thomas sait faire de mieux : il n'aime que la conversation filmée. Ce sont des gens qui racontent des histoires ; c'est le film marabout-bout de ficelle. Un petit précis de civilisation. 

C'est complètement démodé mais volontairement parce que la mode, c'est tout ce que déteste Pascal Thomas. Michel a raison, quand Les Zozos est sorti en 1973, les films sur les adolescents ça n'existait pas ! C'est lui qui a lancé cette mode. Et c'était complètement à côté de la plaque ; il fallait voir ce qui sortait au cinéma ces années-là. 

Pascal Thomas invente quelque chose, il adore les acteurs… C'est un cinéaste cultivé, ce qui est assez rare - et même littéraire, ce qu'il l'est encore plus. Dans tous les appartements qu'il filme, il y a des livres absolument partout, ça c'est magnifique.

Pascal Thomas nous montre que la bourgeoisie est une bien belle chose, que c'est le truc le plus romanesque qui soit à filmer. C'est assez revigorant de voir des messes en latin, des mariages en blanc, des amants, des maris, des femmes. C'est ce qui fait le sel de la vie et le bonheur du cinéma !

Aller plus loin

► Le film de Pascal Thomas est dans les salles de cinéma depuis le 30 janvier 2019

🎧 Écoutez l'ensemble des critiques échangées à propos du film sur le plateau du Masque et la Plume... (sauf Jean-Marc Lalanne, qui n'a pas vu le film)

4 min

"À cause des filles" de Pascal Thomas : les critiques du "Masque & la Plume"

Par France Inter

Chaque dimanche à 20h, retrouvez les critiques du Masque et la Plume réunis autour de Jérôme Garcin pour parler cinéma, théâtre ou littérature.

À noter que d'autres critiques de films du Masque et la Plume sont à retrouver ici 

Rossy de Palma et François Morel
Rossy de Palma et François Morel / Paradis Films
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.