Un film de July Jungavec Doona Bae, Kim Sae-Ron et Song Sae-Byuk

Extrait exclusif

Découvrez en exclusivité les cinq premières minutes du film

Young-Nam, jeune commissaire de Séoul, est mutée d’office dans un village de Corée. Elle se retrouve confrontée au monde rural avec ses habitudes, ses préjugés et ses secrets. Elle croise une jeune fille, Dohee dont le comportement singulier et solitaire l’intrigue. Une nuit, celle-ci se réfugie chez elle…

Elève de la Korea National University of Arts à Séoul, July Jung participe à un concours de scénarios dont l’objectif est de découvrir de jeunes talents. Elle ne remporte pas le concours, mais est remarqué par l'un des membres du jury : Lee Changdong, réalisateur et producteur de Poetry ou Secret Sunshine. Il la contacte après le concours et lui propose de travailler ensemble au développement de son scénario.Le film de July Jung aborde de nombreux sujets tabous : la maltraitance, l’inceste, l’exploitation des sans-papiers, l’homosexualité etc. : "Je suis parfaitement consciente que A Girl At My Door aborde de nombreux sujets qui auraient pu chacun faire l’objet d’un film à part entière. Il ne s’agissait pas pour moi de tenir un discours sur la société sud-coréenne mais de faire ressentir la profonde solitude de chacun des personnages en lien avec un contexte. L’écriture et l’intégration de ces différents éléments dans le scénario définitif se sont effectuées dans ce seul objectif. "

Le choix des comédiens

Doona Bae L'actrice mannequin et chanteuse est une star du cinéma sud-coréen sud-coréenne. Elle s'est fait remarqué dans Air Doll de Hirokazu Kore-eda ou Cloud atlas des frères Wachowski. "Ces dernières années, j’ai mené une carrière internationale et la perspective de travailler avec July Jung sur son premier long-métrage m’a convaincue que j’allais retrouver la passion qui m’animait lorsque j’étais jeune débutante. En tournant dans A Girl At My Door, j’ai ressenti les mêmes émotions qu’au moment de ma découverte enthousiaste du cinéma sud-coréen. "Un choix que July Jung revendique : "Doona Bae a été mon premier choix pour interpréter le personnage de Young-nam. Son interprétation dans Air Doll de Hirokazu Kore-eda m’avait pleinement convaincue, même si le rôle qu’elle y tient est totalement différent. De plus, lorsque le producteur Lee Changdong lui a envoyé le scénario, Doona Bae vivait sur le plan personnel un moment assez solitaire, ce qui lui a permis de comprendre immédiatement les émotions du personnage principal. "

Kim Sae-ron et Doona Bae
Kim Sae-ron et Doona Bae ©

Kim Sae-ron Malgré ses 14 ans, la jeune actrice a déjà joué dans plusieurs films dans son pays : "J’ai commencé très jeune avec A Brand New Life d’Ounie Lecomte alors que je n’avais que neuf ans. Je suis ensuite passée par une période un peu plus compliquée car j’avais conscience que j’étais en train de changer physiquement, mentalement, et que je n’allais plus pouvoir faire les mêmes choses. C’est grâce au rôle de Dohee, que j’interprète dans A Girl At My Door, que j’ai su que j’allais continuer dans le métier. Cette expérience m’a beaucoup apporté. " Et pourtant dans un premier temps, elle refuse le rôle :"En lisant le scénario, Kim Sae-ron avait rapidement compris que le rôle de Dohee serait particulièrement difficile à jouer" se souvient July Jung "ce qui l’avait amenée dans un premier temps à le refuser. Puis, nous en avons longuement discuté pour qu’elle puisse cerner le fonctionnement de ce personnage et les raisons pour lesquelles il se comportait ainsi dans certaines scènes, que ce soit face à son père violent ou face au lieutenant de police troublé dans l’exercice de ses fonctions. "

Song Sae-byuk
Song Sae-byuk ©

Song Sae-byuk Plus habitué aux rôles comiques, Song Sae-byuk montre une autre facette de son jeu dans ce film. Il y interprète un père violent. "Au départ, " explique-t-il "le scénario posait de nombreux défis car je savais que ce serait particulièrement difficile de susciter la compassion du spectateur pour mon personnage. Quand j’ai lu le scénario la première fois, j’ai été très impressionné par sa limpidité, sa clarté et son sens du détail. Et même si le rôle de Yong-ha que j’interprète m’a dans un premier temps fait hésiter, j’ai finalement choisi de m’engager sur le projet ."

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.