Abd Al Malik - Hang out
Abd Al Malik - Hang out © Radio France

Abd Al Malik, rédacteur en chef d'un jour sur franceinter.fr a animé quelques 50 minutes de discussion en live vidéo avec quelques participants. Son film Qu'Allah bénisse la France sort le 10 décembre 2014.

►►► PORTRAIT | Découvrez le slameur, compositeur, écrivain et réalisateur français de manière originale.

Résumé de la rencontre chat vidéo des internautes avec Abd Al Malik

Marc Zinga incarne une histoire collective

Diriger Marc Zinga, qui joue son propre rôle dans Qu'Allah bénisse la France, était très difficile. Zinga, Abd Al Malilk l'a découvert dans un film sur Bob Denard, le mercenaire ; "Zinga interprétait Mobutu, il me faisait très très peur" a expliqué Abd Al Malik à Alexandre Perez, assistant dans une société de production . "Mais dans le film, ce qui est important ce n'est pas qu'il joue mon rôle, c'est qu'il incarne une histoire collective, et c'est cela qu'il porte d'une manière formidable".

Le cinéma est musical par essence

Qu'Allah bénisse la France est un film autant qu'une bande-son. Quand il dirigeait ses acteurs, il est arrivé à Abd Al Malik d'écouter les prises, les yeux fermés, et de conclure à l'oreille si la prise était réussie ou non. Pour lui, le cinéma est musical par essence. "Chacun d'entre nous a une fibre musicale et elle détermine notre façon d'être et de faire"

"Le buzz ou le clash c'est la bien-pensance d'aujourd'hui"

Interrogé par Arnaud Delubac sur l'attitude des rappeurs, leur rivalité orchestrée sur les réseaux sociaux, Abd Al Malik fait remarquer qu'ils sont le reflet de la société et de sa violence. "On parle de clash et de buzz des rappeurs, mais parlons aussi de celui des politiques et des médias. Qu'un rappeur fasse un clash, c'est attendu. Crier et s'énerver, c'est attendu... C'est ça, la bien-pensance, mais la vraie subversion c'est pas ça, c'est plutôt faire du lien et parler d'amour".

Abd Al Malik - Hang out
Abd Al Malik - Hang out © Radio France

"Liberté, égalité, fraternité - il n'y a plus de carburant, très bien, trouvons-en"

AvecÉdouard Zambeaux, producteur de Périphéries sur France Inter , il a été question du déterminisme scolaire. Comme dit Abd Al Malik, "J'ai eu de la chance dans mon parcours, c'est cela qui est grave". Pour Édouard Zambeaux, le moteur de la République est cassé . Que veut dire, pour les jeunes d'aujourd'hui, "Liberté, Égalité, Fraternité" ? Abd Al Malik a eu la chance de pouvoir monter dans le bon véhicule et son destin s'en est trouvé changé. Ce à quoi Abd Al Malik répond : "Si il n'y a plus de carburant, il faut remplir le réservoir, se demander où l'on va trouver un nouveau carburant".

"Aller voter pour ne pas laisser la place aux extrêmes"

Avec Jean-François Minardi , pompier à Fréjus, "militant pour la tolérance" comme il se présente, Abd Al Malik a évoqué la présence du Front National dans 12 villes de France. "Il nous reste notre point de vue ", explique Abd Al Malik. "Si on ne fait rien, si on ne vote pas, d'autres utiliseront notre abstention pour distiller leur poison. Le Front National prend confiance, il faut être vigilant... et aller voter ! "

►►► VOIR || Le Hangout avec Abd Al Malik :

Abd Al Malik, rédacteur en chef d'un jour sur franceinter.fr le 9 décembre

Invité dans Boomerang , avec Augustin Trapenard à 9h sur France Inter .

Sa visite de l'exposition Truffaut à la Cinémathèque française en vidéo.

Ses cinéphilies

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.