Abel Gance a été membre du jury au Festival de Cannes en 1953 et dont le film, Louise a été présenté hors compétition en 1987.

Son film Napoléon (1927), l'un des derniers succès français du cinéma muet, sera bientôt restauré et remonté, sous la direction de la Cinémathèque française, du chercheur Georges Mourier, et avec l'aide de Francis Ford Coppola . Qu'a-t-il dit du cinéma, lui, le réalisateur qui s'est affirmé par son lyrisme ?

En 1911, il commence à peine La roue et J'accuse , qui l'ont rendu célèbre à l'époque__ ne viendront que huit ou dix ans plus tard.

Il s'est montré très optimiste sur le développement des salles de cinéma auprès des Esquimaux, mais l'esprit d'universalité du cinéma est là.

Qu’est-ce que le Cinématographe ? ... Mais c’est, comme le dit mon ami Canudo, un sixième art, lequel n’en serait qu’aux premiers ânonnements…Un sixième art où les aîles de la victoire de Samothrace palpitent et où la Diane chasseresse peut sortir du hallier rêvé par Goujon…Un sixième art qui, à la même seconde, fera venir les larmes aux yeux de l’Arabe et de l’Esquimau avec la même douleur, et qui leur donnera à la même heure, la même leçon de courage ou de bonté

Abel Gance (1899-1981) - 1911 - dans un article du Ciné-Journal.

Cité dans Naissance d’un art 1895-1920 textes choisis par Daniel Banda et José Moure (Flammarion, 2008 – coll. Champs arts n°798)

Avec Colette Ducarre et la Bibliothèque de Radio France

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.