Pour certains, c'est une "croûte très ennuyeuse", pour d'autres un film "d'une très grande sensibilité"… Retrouvez leurs avis ici.

Jacques Gamblin dans le film de Nils Tavernier. "L'incroyable histoire du Facteur Cheval" est sorti le 16 janvier 2019
Jacques Gamblin dans le film de Nils Tavernier. "L'incroyable histoire du Facteur Cheval" est sorti le 16 janvier 2019 © SND

Le film résumé par Jérôme Garcin

L’histoire du célèbre facteur Ferdinand Cheval qui, pendant 33 ans, dans le village de la Drôme où il distribuait les lettres, a érigé seul, pierre après pierre, son palais idéal, un temple kitsch de la nature, haut de 12 mètres et long de 26, que les gens du coin appelaient « la maison du fada ». 

C’est Jacques Gamblin, qui, dans un rôle taillé pour lui, a enfilé le costume et la casquette du préposé au courrier qui  pousse sa brouette de pierres pour édifier son palais puis son tombeau. 

Le Facteur Cheval est mort le 19 août 1924 à Hauterives (Drôme) à 88 ans. Son Palais est classé monument historique et reçoit beaucoup de visiteurs chaque année (150 000 l'année dernière). 

Jean-Marc Lalanne : "c'est vraiment une croûte très ennuyeuse"

JML : C'est un film assez peu inspirant, qui ressemble un peu à l'idée qu'on peut s'en faire a priori

J'ai l'impression que Gamblin a essayé de croiser le Facteur cheval avec un autre facteur célèbre de l'histoire du cinéma : Tati dans Jour de Fête. Il essaie d'adopter une mimique burlesque, mais il a d'assez faibles aptitudes en la matière. Il n'est jamais drôle, jamais très performant et du coup il appauvrit énormément le personnage, le réduit à des borborygmes. 

Sinon esthétiquement, c'est vraiment chromo sur chromo. 

Michel Ciment a trouvé Gamblin "formidable" et a été passionné par le sujet

MC : Je ne suis pas d'accord. L'approche de Nils Tavernier est d'empathie et de modestie. C'est un film qui ne cherche pas du tout l'effet. Gamblin est formidable, et le sujet me passionne. 

André Breton a beaucoup promu le Facteur Cheval. C'est parce qu'il est à pieds qu'il a pu construire son Palais ; s'il avait été en 2CV il n'aurait pas pu trouver toutes ces pierres avec lesquelles il le construit… C'est une sorte d'architecte surréaliste.

Je trouve que Nils Tavernier traite son sujet comme son père avait fait Un dimanche à la campagne : avec une très grande sensibilité. 

Je trouve l'acteur principal absolument formidable, ce que fait Gamblin est magnifique et le film est tout à fait intéressant. C'est une biographie filmée, comme il yen a eu d'autres, qui nous renseigne sur un personnage que je ne connaissais pas, ou pas dans le détail comme il le fait.

Jacques Gamblin et Laetitia Casta
Jacques Gamblin et Laetitia Casta / SND

Eric Neuhoff : "Ce facteur est complètement timbré mais c'est sa seule qualité"

EN : Si vous avez vu l'affiche (qui est très kitsch) : le film est à cette image. Ce n'est pas un film vraiment utile. 

Ce qui est assez rigolo c'est qu'on a toujours dit que Gamblin était un sous-Dutronc. Il a du se dire : "Tiens, il a fait Van Gogh, moi je vais faire le Facteur Cheval". Ce n'était pas une très bonne idée.

C'est un film bizarrement très lisse, avec une image très léchée, qui est vraiment le contraire que ce que ça devrait être, la folie de ce gars, qui rencontre un jour un caillou tarabiscoté. On ne sait pas pourquoi ce facteur se met à construire ce truc là… 

Pierre Murat a plutôt aimé

PM : C'est un film modeste et, pas "sympatoche", mais il y a un peu de ça. 

Il y a quelques scènes très réussies comme la scène où il reçoit une décoration, pour 30 ans de bons et loyaux services. C'est un peu ce que Tavernier père faisait dans Le Juge et l'Assassin. Je pense que Nils Tavernier ne sera peut être pas content que je le compare à Bertrand mais il y a un peu cette approche des gens… Je ne trouve pas ça déshonorant du tout.

Aller plus loin

Le film de Nils Tavernier est dans les salles depuis le 16 janvier 2019

🎧 Écoutez l'ensemble des critiques échangées à propos du film sur le plateau du Masque et la Plume... 

4 min

"L'Incroyable Histoire du facteur Cheval" de Nils Tavernier : les critiques du "Masque & la Plume"

Chaque dimanche à 20h, retrouvez les critiques du Masque et la Plume réunis autour de Jérôme Garcin pour parler cinéma, théâtre ou littérature.

À noter que d'autres critiques de films du Masque et la Plume sont à retrouver ici !

Le Palais du Facteur
Le Palais du Facteur / SND
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.