Image extraite de "Aférim !" de Radu Jude
Image extraite de "Aférim !" de Radu Jude © Silviu Ghetie

C'est aujourd'hui que sort en salle le film Aférim ! du réalisateur roumain Radu Jude. Ce film récompensé d'un [Ours d'Argent du Meilleur Réalisateur au dernier festival de Berlin ]( du meilleur réalisateur) est une plongée à la fois drôle, tendre et pathétique dans la Roumanie du 19e siècle. L'histoire d'un policier qui nous fait traverser ce pays d'une extrême pauvreté à une époque où les Tziganes étaient réduits en esclavage. Un film qui se moque de manière très intelligente de l'intolérance des hommes .

Affiche d' "Aférim !" de Radu Jude
Affiche d' "Aférim !" de Radu Jude © Silviu Ghetie

Costandin et son fils sillonnent les campagnes à cheval à la recherche d'un esclave gitan nommé Carfin qui a fuit son maitre. L'homme de loi, qui ressemble plus à Tartarin de Tarascon qu'à un véritable policier, profite de son périple pour expliquer la vie à son fils : il lui raconte comment les Tziganes sont des corbeaux, des sous-hommes destinés à être esclaves par la volonté de Dieu ... De villages sordides en hameaux délabrés, ils explorent la misère de ce milieu de 19e siècle où hommes d'églises et de loi propagent la haine du Rom et du Juif. L'esclave sera bien vite rattrapé et laissé au sort que lui réserve son maître. Ce film en noir et blanc sur le rascisme et la stigmatisation fait écho avec un certain fatalisme à notre présent et le fait de manière drôle et pertinante. Le long métrage est rythmé par la gouaille pathétique du policier de pacotille qui ne parle que par proverbes, justifiant sans cesse son rejet de l'autre à grand coup d'aphorismes creux.

Avec ce film, le réalisateur Radou Joudé nous emmène avec force dans une sorte de western où les Tziganes sont les Indiens hors-la-loi, esclaves et boucs émissaires héréditaires . Une plongée dans l'univers quasi médiéval des frontières de la Moldavie et de la Transylvanie. Un retour aux sources de la haine et du racisme ordinaire . Un film précieux et fascinant qui laisse une minuscule place au doute et à l'espoir.

Image extraite de "Aférim !" de Radu Jude
Image extraite de "Aférim !" de Radu Jude © Silviu Ghetie
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.