La réalisatrice, disparue ce vendredi 29 mars à l'âge de 90 ans, a effectué une partie de sa carrière aux Etats-Unis, aux cotés de son mari, le réalisateur Jacques Demy.

L'artiste JR aux Oscars 2018 avec un portrait en carton grandeur nature à l'effigie d'Agnès Varda, restée à Paris
L'artiste JR aux Oscars 2018 avec un portrait en carton grandeur nature à l'effigie d'Agnès Varda, restée à Paris © Getty / Kevork Djansezian

Agnès Varda et son mari le réalisateur Jacques Demy ont vécu aux Etats-Unis, où ils ont tourné plusieurs films. Varda a toujours vu la Californie comme un lieu d'inspiration. 

Los Angeles, les plages de Venice et de Santa Monica, on les a connues, Jacques et moi, à chacun de nos séjours. Elles ont été nos décors de vie et de films, dont pour moi, un film hippie et un film triste.

Avec Jacques Demy, elle s'installe à Los Angeles en 1965

Agnès Varda découvre la Californie en 1965 avec Jacques Demy, A cette époque, juste après les Parapluies de Cherbourg, la famille s'installe à Los Angeles car le réalisateur va y tourner son premier film américain, Model Shop (1968), avec Anouk Aimée. Agnès Varda éprouve très vite une passion pour la Californie et Los Angeles.

Je n’avais pas de but en arrivant, et j’ai été fascinée par cette ville. L’incroyable renouveau qui s’en dégageait, les contrastes, le bouleversement des comportements.

Agnès Varda au New York film festival en 1966
Agnès Varda au New York film festival en 1966 © Getty / Robert R. McElroy

Avec Jacques Demy, elle rencontre un jeune acteur en devenir : Harrison Ford

Le couple rencontre vers 1966, grâce à un producteur, un jeune acteur sans le sou qui rêve de faire carrière au cinéma : Harrison Ford. Le trio parcourt la ville, à explorer les agences qui louent des mannequins à des photographes pour des séances photos. Car Demy prépare son film Model shop et veut Ford dans le rôle principal. Mais le studio Columbia Pictures, avec lequel Harrison Ford est sous contrat, s'y oppose. Demy part ensuite en repérages à San Francisco. Lorsqu'il revient à Los Angeles, il découvre que l'acteur Gary Lockwood a été engagé. 

Cette déconvenue n'empêchera pas les familles Demy et Ford de devenir très proches. 

Harrison Ford se souvient, dans le Figaro, en 2013

Nous avons regardé les premiers pas sur la Lune dans la résidence de Jacques et Agnès à Beverly Hills. 

Harrison Ford a par la suite travaillé avec Agnès Varda, dans un petit rôle pour Les Plages d'Agnès en 2008. Ils sont tous deux restés proches et se voyaient régulièrement. 

Elle tourne plusieurs films américains

Agnès Varda réalise entre 1967 et 1980 six films ayant pour décor la Californie. Des films évoquant l'époque, l'air du temps, devenus aujourd'hui des marqueurs dans l'histoire culture de Los Angeles :

- Uncle Yanco en 1967. Court métrage de 2 minutes qui retrace sa rencontre avec son oncle qui vit aux Etats-Unis.

- Black Panthers en 1968. Documentaire de 30 minutes tourné à Berkeley et Oakland (Nord de la Californie) au cours des manifestations autour du procès d'un leader du mouvement activiste noir. De la matière brute, des interviews directes et choc.
- Lions Love (... and Lies) en 1969. Trois acteurs hippies (deux hommes et une femme) vivent dans une maison sur une colline de Hollywood à Los Angeles. Ils ont tous les trois les cheveux longs et vont vivre l’assassinat de Robert Kennedy grâce à la télévision, en faisant l'amour à trois et en se droguant.

► REGARDER : extrait de Lions Love (..and Lies)

- Mur Murs en 1980. Documentaire sur les  murals de Los Angeles, ces peintures sur les murs de la ville, réalisés par les  angelinos d'origine mexicaine. 

- Documenteur en 1980/81. A Los Angeles, une Française, Emilie, séparée de l’homme qu’elle aime, cherche un logement pour elle et son fils de 8 ans, Martin.

Elle déclare en 2014 dans le magazine France-Amérique :

Tout est intéressant en Californie (...). Mais c’est un grand pays très peuplé, avec de grands problèmes, de grandes utopies et de grands projets. Cependant, je ne suis pas obsédée par l’Amérique. »

Elle reçoit un Oscar d'honneur en 2017 pour l'ensemble de sa carrière

Agnès Varda a reçu un Oscar d'honneur en 2017 pour l'ensemble de sa carrière
Agnès Varda a reçu un Oscar d'honneur en 2017 pour l'ensemble de sa carrière © AFP / Robyn Beck

Elle reçoit la prestigieuse récompense des mains de la comédienne et réalisatrice Angelina Jolie 

Lors de la réception donnée en son honneur au consulat de France à Los Angeles le lendemain de la cérémonie, Agnès Varda dira : 

Je suis un gadget cinématographique pour Hollywood, qu’est-ce que vous voulez, je ne suis pas bankable (...) Je veux qu’on se souvienne de moi comme une petite Française déterminée. 

Elle est nommée aux Oscars 2018 pour "Visages, villages"

Agnès Varda connaîtra "une seconde jeunesse" en 2015 grâce à sa rencontre avec l'artiste contemporain JR. Ils réalisent ensemble en 2017  le film documentaire "Visages, villages". Ce film est nommé aux Oscars dans la catégorie Meilleur film documentaire. Mais c'est Icar de l'Américain Bryan Fogel qui l'emporte.  

Souffrante, Agnès Varda n'a pas fait le déplacement pour la cérémonie. Qu'à cela ne tienne, JR arrive à Los Angeles avec plusieurs pancartes grandeur nature à l'effigie d'Agnés Varda qu'il promènera tout au long de son séjour et de la prestigieuse cérémonie. Les scènes cocasses resteront dans les mémoires de tous les invités :

Et sur la photo de famille de tous les nommés aux Oscars, Agnès Varda, ou plutôt son double de carton, apparaît (dernier rang en haut à droite) : 

A l'annonce de sa mort ce vendredi 29 mars 2019, le New York Times a titré : 

Agnes Varda, Grande Dame of French Cinema, Dies Aged 90

Aller plus loin 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.