Zombillenium, le long métrage d’animation d’Arthur de Pins inspiré de l’univers de ses BD est présenté au Festival d’Annecy en compétition. Un film vif, social et rock’n roll.

Image de "Zombillénium" un film d'animation d'Arthur de Pins et Alexis Ducord
Image de "Zombillénium" un film d'animation d'Arthur de Pins et Alexis Ducord © Maybe Movies / Gebéka Films

Un DRH apeuré après avoir été frôlé en voiture par une fille en skate volant débarque pour un contrôle dans un parc d’attraction. Jusqu'ici, tout va bien. Sauf que le parc, Zombillenium, comme son nom l’indique s’avère peuplé de véritables morts-vivants : zombies, squelettes, momies, vampires... Une peuplade des ténèbres menacée par un plan social (le parc n'est plus assez rentable...) et que le pauvre DRH va finir par rejoindre.

Pour passer à l'animation, la disparition d'un personnage de la BD

Arthur de Pins et Alexis Ducord tricotent à un rythme échevelé (les scènes de poursuite et de bagarres sont particulièrement réussies), une histoire sociale et politique ultra fluide au pays des monstres.

Pour cela, Arthur de Pins a repris l’univers de ses BD parues chez Dupuis, mais en abandonnant l’un des personnages principaux (Aurélien) pour se recentrer sur un nouveau venu (Hector de Saxe) plus caractérisé. Il y injecte aussi des rivalités entre les vampires et les loups-garous, et une intéressante relation père-fille.

Gretchen, la fille du propriétaire du parc du film Zombillenium d'Arthur de Pins et Alexis Ducord
Gretchen, la fille du propriétaire du parc du film Zombillenium d'Arthur de Pins et Alexis Ducord © Maybe movies

C'est drôle, touchant et truffé de références

C’est drôle, rock'n'roll (la bande originale est d’ailleurs signée Eric Neveux et Mat Bastard, ex-Skip the Use) mais aussi plus touchant que la BD. Zombillenium est truffé de clins depuis les évidents Twilight ou Thriller de Michael Jackson, jusqu'au _Brazil de Tery Gilliam, en passant par La Folie des grandeurs,_ Harry Potter, _Metropolis ou Les Corons_ de Pierre Bachelet… Une succession de références qui, loin de lasser participe au plaisir du film. Devenue un film d’animation, l’excellente BD "gothique" s’est bonifiée, ce n’est pas si fréquent pour être remarqué.

Image extraite de Zombillenium d'Arthur de Pins et Alexis Ducord
Image extraite de Zombillenium d'Arthur de Pins et Alexis Ducord © Maybe movies / Gebeka films

Au début on n’arrivait pas à écrire le scénario à cause du personnage d’Aurélien de la BD un peu lunaire

Ecoutez Arthur de Pins :

Il fallait que ces monstres travaillent. La BD devait être une sorte de The office, mais avec des monstres.

Ecoutez Arthur de Pins :

Pour l’écriture nous sommes allés chercher du côté du cinéma social anglais

Ecoutez Arthur de Pins :

Comment j’ai dessiné Zombillenium

La leçon de dessin d’Arthur de Pins

Zombillenium est un film produit par Maybe Movie et distribué par Gebeka fims

► ECOUTEZ AUSSI | Arthur de Pins invité de Christine Masson et Laurent Delmas dans l'émission On aura tout vu enregistrée au Festival d’animation

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.