Dès les cinq premiers jours d’exploitation, le film des super-héros Marvel avait totalisé trois millions de spectateurs en France... On avait rarement vu ça. Le succès public est clairement là… et côté critique ? Ceux du "Masque & la Plume" ont aimé le film… enfin, jusqu'à la bataille finale ("irregardable").

"Avengers: Endgame" a plutôt emballé les critiques du "Masque et la Plume"
"Avengers: Endgame" a plutôt emballé les critiques du "Masque et la Plume" © Marvel Studios 2019

Avengers: Endgame est le  22e film de la série, le dixième et dernier de la phase trois, avec Robert Downey Jr., Chris Evans, Mark Ruffalo, Scarlett Johansson, etc. 

Le film précédent (Avengers: Infinity War, 2018) se concluait par la victoire de Thanos, qui anéantissait d'un claquement de doigts la moitié des êtres vivants pour "rétablir la balance de l'univers" (“Cet univers est limité, ses ressources le sont aussi. Si la vie est laissée incontrôlée, la vie cessera d'exister. Une correction est nécessaire" se justifiait-il). Dans ce dernier opus, qui doit conclure un chapitre de l’Univers Cinématographique Marvel, les Avengers encore en vie resserrent les rangs…

Jean-Marc Lalanne a beaucoup aimé

JML : Ça m'a beaucoup plu. Je n'étais pas un spectateur extrêmement attentif à la série, j'ai raté certains films, et là j'ai été frappé par le fait que ça reste parfaitement lisible même si on a raté plusieurs épisodes. Ça réussit le prodige (à mon sens) de s'adresser à la fois à un public innombrable de fans extrêmement captifs qui décryptent tous les clins d’œil, tout en étant parfaitement compréhensible pour le néophyte qui découvre la série.

Je trouve qu'il y a une puissance mythologique, une puissance de cinéma aussi, qui m'ont interloqué. 

Il y a un trois grands mouvements dans le film : dans le deuxième, ce dernier épisode relie les précédents et on voit les personnages aujourd’hui rentrer dans des scènes des précédents films sans qu'on sache très bien ce qui a été retourné pour l'occasion ou qui est prélevé dans les films originaux, qu'on voit sous un autre angle comme si on les voyait en coulisses… Je trouve ça jubilatoire, très drôle, extrêmement astucieux

Le  film a vraiment une vraie puissance. Il y a une capacité à écrire une mythologie contemporaine avec les outils de ce qui est en train de devenir le cinéma spectaculaire hollywoodien aujourd'hui qui m'a assez bluffé.

Sophie Avon a aimé… deux heures sur trois

SA : Au contraire de Jean-Marc, j'aime bien la série, j'aime bien Iron Man, je ne suis pas du tout réfractaire à ça. Et là, j'ai calé

J'aimais beaucoup la fin du précédent et je trouve que la première partie est formidable : c'est du deuil pur, il ne se passe rien, ils sont hébétés, et je trouve que les frères Russo le filment très très bien. La façon dont ils filment l'impuissance des super héros, c'est génial et magnifique. Ça dure quand même une heure ; le film dure trois heures donc ils prennent leur temps. 

Black Widow (Scarlett Johansson), hébétée…
Black Widow (Scarlett Johansson), hébétée… / The Walt Disney Company

Puis ils trouvent le moyen de repartir en guerre contre Thanos (le méchant) en s'en moquant eux-même parce que c'est une des recettes hollywoodiennes : on remonte le temps - ça c'est assumé, c'est très bien. On se régale, surtout que chacun a son espace-temps, et que chacun va chercher une pierre donc chacun va se retrouver face à sa propre expérience et à son double, son père, sa mère... C'est une réflexion sur la relativité du temps... 

Et puis à un moment donné, ils rebootent tout. Il y a une forme de reconfiguration systématique du temps pour essayer de sauver la moitié de l'humanité qui a été sacrifiée, qui fait que pour moi c'est le pire héritage de la génération numérique : à force de tout rebooter, on ne sait plus où on en est, on repart toujours de zéro et plus rien n'a existé. Dans cette répétition de la reconfiguration de l'appareil, il n'y a plus d'humanité. Contrairement à ce que dit Jean-Marc, il y a une force mythologique, il y a même de l'héroïc-fantasy, mais à la fin, ils se battent pour des trucs un peu ridicules. Je n'en pouvais plus. 

Xavier Leherpeur y a vu du Bergman (si, si)

XL : Je trouve le film extrêmement réussi sur le principe de la mythologie : Marvel a toujours procédé de la même manière en réinventant les héros, en leur offrant un nouvel univers avec des univers parallèles - c'est ce qu'avait proposé ce formidable film, Spideman into the multiverse sorti au mois de décembre : on jouait comme ça avec un personnage aux multiples identités, multiples facettes. Ils savent extrêmement bien le faire, il savent aussi très bien faire le deuil... C'est vrai que la première partie du film est bouleversante

On avait fini le précédent Avengers sur la moitié de l'humanité (donc la moitié des super-héros) avait disparu. Cette partie sur le deuil est effectivement bouleversante, magnifique, sur le déni et en même temps sur l'impossibilité de de se reconstruire… C'est magnifique.

La deuxième partie, où on traverse le temps et se revisite soi même, c'est vraiment formidable.

Thor (Chris Hemsworth)
Thor (Chris Hemsworth) / The Walt Disney Company

Malheureusement, ils pensent depuis quelques films qu'il faut absolument une bataille finale extraordinaire, épique… C'est un déluge d'effets numériques d'une laideur sans nom, où on ne comprend rien. Quand ils reviennent, c'est pour se foutre sur la gueule ! Ça dure une heure, on ne voit rien, le corps sont en train de se faire balancer par-dessus tête. C'est irregardable ! Alors que la première partie qui était si sobre, si belle, si mélancolique… on s'était dit "mais oui, on peut faire un film de super héros presque bergmanien" - quelque chose de presque contemplatif, quoi… On n'avait pas besoin de cette fin qui ressemble à celle de Black Panthers et de tous leurs films précédents.

Aller plus loin

Sortie en salles le 24 avril 2019

📖 LIRE |  "Avengers: Endgame" : la critique 100% spoilers pour briller en société

📖 LIRE | "Avengers: Endgame" : notre quiz pour réviser avant le grand final

🎧 Écoutez l'ensemble des critiques échangées à propos de ce film sur le plateau du Masque et la Plume... (Eric Neuhoff n'a pas pu le voir)

5 min

"Avengers : Endgame" d'Anthony et Joe Russo : les critiques du "Masque & la Plume"

Chaque dimanche à 20h, retrouvez les critiques du Masque et la Plume, réunis autour de Jérôme Garcin pour parler cinéma, théâtre ou littérature.

À noter que d'autres critiques de films du Masque et la Plume sont à retrouver ici !

Moment de communion innatendu
Moment de communion innatendu / Marvel Studios 2019
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.