En novembre 2009, la cour d’assises de Bruxelles, jugeait Ephrem Nkezabera, banquier et dirigeant des milices extrémistes hutu interahamwe, fer de lance du génocide des Tutsi et du massacre des opposants politiques hutu au Rwanda en 1994. Marie-France Collard, collaboratrice artistique de Jacques Delcuvellerie sur la pièce Rwanda 94 et réalisatrice, a pu exceptionnellement en filmer les débats. À la lumière de ceux-ci, des rescapés et proches de victimes s’expriment sur leur ressenti 15 ans après le génocide, avec ces questions : au-delà de la souffrance qui ne s’éteindra jamais, le deuil est-il possible ? Et où en sont la réparation et la justice alors qu’en France, s’ouvre enfin en ce mois de février 2014 le procès contre Pascal Simbikangwa, l’ancien chef du service central des renseignements rwandais, premier présumé génocidaire a être jugé par la cour d’assises de Paris pour complicité ? Projection suivie d’une rencontre avec la réalisatrice, Alain Gauthier, président du Collectif des parties civiles pour le Rwanda dans le procès français et Dafroza Mukarumongi, témoin dans le film

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.