C'est un film unique, rare. C'est un film qui a touché Jane Campion. C'est un film qui parle d'hier au présent. C'est un film en forme de poème en prose. C'est un film limpide et lumineux. C'est un film dans lequel il fait bon vivre. Au pays des Étrusques d'hier et des abeilles d'aujourd'hui. C'est un film de miel artisanal.

C'est un film avec une adolescente qui porte un prénom fellinien. C'est un film avec Monica Bellucci en fée télévisuelle qui n'aurait pas déplu à Collodi. C'est un film italien, italien, Italien. C'est un film avec un chameau ( à moins que ce ne soit un dromadaire...). C'est un film que l'on a découvert à Cannes dans l'innocence et l'émerveillement. C'est un film qui commence de nuit et qui fait le jour en nous. C'est un film qu'on a déjà revu et qu'on voudrait revoir au plus vite.

C'est un film qui fait croire au cinema autant qu'à la vie. C'est l'histoire d'un éveil au monde. C'est aussi l'histoire d'un film, d'un second film porté par une réalisatrice et sa sœur actrice. "Les Merveilles" vous attend dans toutes les bonnes salles de cinema. Courez-y, s'il vous plait. Apres ce mois de janvier pourri pourri pourri, c'est une promesse de printemps sur grand écran. Comme un miracle laïc. Un éblouissement. Une lanterne magique. Oui, courez-y, s'il vous plait.

Regarder la bande-annonce :

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.