de Bruno Dumontavec Juliette Binoche, Jean-Luc Vincent, Robert Leroy Hiver 1915. Internée par sa famille dans un asile du sud de la France – là où elle ne sculptera plus – chronique de la vie recluse de Camille Claudel, dans l’attente d’une visite de son frère, Paul Claudel.

A l'origine, Bruno Dumont ne connaissait pas Juliette Binoche. C'est en écoutant un message laissé sur son répondeur, où elle lui expliquait vouloir travailler avec lui, qu'il s'est mis en tête de trouver un motif et donner matière à leur collaboration. L'actrice et le cinéaste se sont rencontrés alors qu'il achevait la lecture d'un livre sur Camille Claudel, et c'est en apprenant que Juliette Binoche avait le même âge qu'elle au moment de son internement que ça l'a frappé : "Ce que j’aime assez, c’est qu’on ne sait rien sur sa vie, rien sur son internement, hormis le journal médical. Et l’idée d’écrire un scénario avec rien, ça me plaisait. Je fais un film avec quelqu’un qui passe son temps à ne pas faire grand-chose et ça me plaisait, cinématographiquement. J’avais beaucoup d’intérêt à faire un film à la fois sur l’internement et sur l’oisiveté."

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.