orson welles
orson welles © Radio France

Dans la sélection Cannes Classics figurent deux documentaires sur Orson Welles et ses films,Citizen Kane , Le tr oisième homme et La dame de Shangaï . Retour sur un géant, celui par qui le cinéma est devenu un art. Orson Welles est mort il y a trente ans, et il aurait eu cent ans cette année.

Il semble que le festival de Cannes n'a pas su choisir entre les deux documentaires qu'il propose, et forcément les spectateurs seront tentés de comparer. Ils auront vu en premier le film d'Elisabeth Kapnist qu s'est déjà attachée à décrypter le mystère des artistes. Ici, elle fait l' Autopsie d'une légende . Le film est projeté ce mercredi 14 mai à 13h00. Il verront ensuite seulement This is Orson Welles de Clara et Julia Kuperberg (le 20 mai à 19h).

On peut mettre au crédit du second film d'avoir été tourné au plus près du maître, puisque c'est sa fille qui témoigne. Il propose aussi les commentaires de ceux qui ont travaillé avec Welles mais aussi celui de Martin Scorsese qui le reconnaît comme "un modèle absolu d'engagement vis à vis de soi-même ". Cela dit, dans les deux documentaires, figurent des extraits, différents, des mêmes archives d'entretiens avec Orson Welles. Et au final le film This is Orson Welles , que les spectateurs verront donc dans un second temps, ne supplante pas le premier. Reconnaissons-lui d'évoquer que Welles a montré les camps de concentration dès 1946 dans Le criminel .

Le mystère d'un géant

Dès le début, Elisabeth Kapnist prend le spectateur par la main, en mettant Orson Welles en Citizen Kane en avant : il livre son secret, et déclare "Je ne sais pas qui je suis " . Son film "enquête" avec des spécialistes ou professionnels qui ont travaillé avec Welles, pour finir par une autre scène signée Welles, disant "il n'y a pas personne" .

Entre temps, Kapnist fait apparaître un héros shakespearien, promis au sommet de la gloire autant qu’à la chute. Un enfant que l’on a pris pour un génie, qu'il est devenu. Citizen Kane est le film miroir de sa vie. Il fut un génie grâce à son ignorance ; techniquement, cet homme, magicien sur scène, ignorait toutes les choses impossibles au cinéma. Ils les a donc mises en pratique.

"Etre un artiste est impossible à Hollywood" disait-il. D’ailleurs son talent était bien trop important pour l'industrie des studios.

Il a formé un couple mythique avec Rita Hayworth , qui a conquis Welles par sa fragilité. Ils furent la beauté et le génie, mariés en 1943.

Kapnist évoque le rapport avec l’homosexualité de Welles : les personnages de ses films sont bien plus réussis que les personnages féminins.

On voit Jeanne Moreau questionner Welles , et déclarer "il est impossible de changer quelqu’un d’aussi dessiné qu’Orson Welles ...Il a ses souffrances, il ne nous en parle pas ".

De l’autre côté du vent… enfin

Les deux documentaires programmés évoquent The other side of the wind , le film inachevé qui a été finalement produit cette année. Il l'a tourné avec John Huston pour raconter l’histoire d’un cinéaste qui meurt avant d’avoir fini son film. C'était, à l'époque, une tentative d’un nouveau cinéma expérimental.Il avait travaillé pendant quinze ans, et avait laissé dix heures de rush, et des instructions pour que d’autres puisse le monter correctement. Le Royal Road Entertainment, une maison de production hollywoodienne, s’y est attelée, avec pour objectif de révéler le film au public en ce mois de mai.

Orson Welles : La filmographie

1941 : Citizen Kane 1942 : La Splendeur des Amberson (The Magnificent Ambersons) 1942 : It's All True (inachevé) 1943 : Voyage au Pays de la Peur (Journey into Fear) avec Norman Foster 1946 : Le Criminel (The Stranger) 1947 : La Dame de Shanghai (The Lady from Shanghai) 1948 : Macbeth 1952 : Othello (The Tragedy of Othello: The Moor of Venice) 1955 : Dossier Secret ou (Mr. Arkadin/Confidentiel Report) 1957 : Don Quichotte (inachevé) 1958 : La Soif du mal (The Touch of Evil) 1962 : Le Procès (The Trial) 1965 : Falstaff - Chimes at Midnight 1968 : Une Histoire Immortelle (The Immortal Story) 1970 : The Deep (inachevé) 1972 : The Other Side of the Wind (inachevé) 1973 : Vérités et Mensonges (F for Fake) 1978 : Filming Othello 1984 : The Dreamers (inachevé)

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.