au galop
au galop © Radio France

C'est donc AU GALOP présenté à la Semaine de la Critique. De et avec Louis-Do de Lencquesaing.

En voici le synopsis :

Ada avait construit sa vie, elle en était contente, en tout cas elle croyait l'être. Elle avait l'air heureuse en couple, avait eu un enfant, prévoyait même de se marier, et pof... elle était tombée sur Paul.

Un écrivain en plus, ce Paul, qui vit seul avec sa fille, a une mère des plus envahissantes, et qui a la mauvaise idée de perdre son père alors même que cette histoire commence à peine...

La vie s'accélère. Il était temps.

Ada, c'est Valentina Cervi, Paul c'est donc le réalisateur en personne, sa mère, c'est Marthe Keller (la définitivement sublime et impériale, elle est demain matin l'invitée de "On aura tout vu" à 10h... à bons auditeurs, salut !), sa fille c'est ... sa fille (Alice de Lencquesaing qui ira loin), son père, c'est Bernard Verlay. Il y a aussi Xavier Beauvois, Denis Podalydès et André Marco, notamment. Décidément les acteurs qui passent derrière la caméra savent y faire avec leurs ex-collègues de devant la caméra...

Mais il n'y a pas que cela. AU GALOP, c'est juste un petit bijou, un film qui n'arrête pas de faire des pas de côté étonnants et justes. Avec une voix off pertinente qui donne à son récit ce qu'il faut de gravité légère. Avec de nombreux moments de grâce parce que la grâce c'est d'abord le moment où un cinéaste sait capter un regard, un geste. Ce film nous le traversons dans un état d'euphorie lucide, à la manière de Marthe Keller qui est tout près de la raison quand elle pense, tout près de la folie quand elle parle. On sait gré à Louis-Do de Lencquesaing de ce début en cinéma qui le met aux côtés des cinéastes qui le firent travailler lui, l'acteur : Desplechin, Bonitzer, Assayas, Nicloux, Santiago, Haneke, Jacquot, Doillon et Hansen-Love, entre autres. Autant de filiations à repérer mais qui n'empêchent nullement un univers propre de se développer, une musique de s'élever. AU GALOP, oui, décidément, AU GALOP !

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.