Oui, juste un petit conseil en passant : ne manquez pas de découvrir chaque jour sur le site de France Inter, ici-même donc, le dessin de Boulet (jusqu'au 20) puis celui de Surcouf (du 20 au 27). C'est une belle façon de vivre autrement le Festival, d'y voir autre chose qu'une projection permanente, assurément le lieu d'une étonnante comédienne humaine qui vaut bien d'être ainsi croquée, saisie et déjouée. Je ne sais si un dessin vaut mieux qu'un long discours, mais je suis certain que ces deux regards-là sauront nous faire "voir les choses qui sont derrière les choses", comme disait le sublime Robert Le Vigan, peintre visionnaire et prophétique du "Quai des Brumes"

Bulles de cannes
Bulles de cannes © radio-france

> Bulles de Cannes

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.