CASE :N°22 : LES HAÏKUS DU LOUP HILARE de Michel Deville (éditions Atelier des champs)

JEUDI 22 DECEMBRE

Les haïkus du loup hilare
Les haïkus du loup hilare © Radio France

Petit rappel introductif : le haïku est un "poème classique japonais de dix-sept pieds répartis en trois vers" (Le Petit Robert ). A l'en croire, Michel Deville, déjà auteur de neuf recueils de poésie, s'est mis au haïku à l'initiative d'une très jeune fille pour le journal de sa classe. On se croirait dans La lectrice ! De fait, ce qui fait le charme de ce livre ( et un beau cadeau potentiel par la même occasion), c'est la parenté avec l'univers du cinéaste. Un mélange subtil de légéreté et de décalage, de perversité et d'angélisme, de malice et de ruse. Le recueil est d'autant plus "cinématographique" qu'à chaque haïku répond une photo évidemment prise par Michel Deville lui-même qui ne cesse ainsi de combiner l'image et le texte. Que ces scénarios-là soient ultra-courts et que ces images soient arrêtées, peu importe. Tout Deville y est.

Ainsi ces pantalons qui sèchent sur une fenêtre d'un immeuble ancien et sous le titre Le vieux coureur de jupons :

" Hélas, de nos jours

n'ont plus cours les jupons

alors il court, il court..."

ou bien encore cet "autoportrait" en ombre chinoise titré Le vieil homme qui ne regrette rien :

" Du temps

que j'étais adolescent

j'étais nigaud ni séduisant"

et ce dernier pour le plaisir, titré Le fleuve indigo :

" Passaient les chalands

et de vieux bâteaux lents

qu'on disait ex-cargos..."

Ainsi va la plume, mutine, forcément mutine de ce jeune homme vert qu'est Michel Deville.

Ce livre, hautement jubilatoire et recommandable vous l'aurez colmpris, vient donc de paraître aux éditions "Atelier des champs" (La Closerie, 30, rue Saint-Pierre 76113 Saint-Pierre-de-Manneville 02.35.32.75.326 et www.ateliersdeschamps.org). Comme tous les livres, soit dit en passant, on peut le trouver ou le commander chez le meilleur libraire qui soit, c'est à dire celui de son quartier, celui-là même qu'une récente mesure financière gouvernementale sur la TVA met en péril et qu'il convient plus que jamais de faire travailler...

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.