CASE N°23 : L'ETRANGE AFFAIRE ANGELICA de Manoel de Oliveira (Epicentre Films)

VENDREDI 23 DECEMBRE (ça sent le sapin...)

L'étrange affaire Angelica
L'étrange affaire Angelica © radio-france

C'est vrai, je déroge à la règle intangible du calendrier de l'Avent puisque le DVD dont il sera question ici ne sera disponible que le 3 janvier prochain. Mais, s'il vous plait, faites une pré-commande ou un "bon pour" tant cette Etrange affaire Angélica fut l'un des plus beaux et des plus intenses moments du dernier Festival de Cannes. Le définitivement vert Manoel de Oliveira nous donne à entendre et à voir l'un de ces contes cinématographiques dont il est bien le seul à détenir le secret... Qui, à part lui, pourrait nous faire adhérer d'entrée de jeu à cette histoire de jeune morte qui revient à la vie sous le double effet de l'amour et de la photographie ? Et dire que je me vante d'être cartésien. Seulement voilà, pour nous entraîner dans ce monde de l'au-delà du visible, de Oliveira (qui comme chacun le sait peint "les choses qui sont derrière les choses") délaisse les effets spécieux et revient à un art de l'illusion qui aurait certainement enthousiasmé Méliès. Dès lors, toute réticence est inutile : on croit à cette histoire d'amour, à cette jeune fille revenue d'entre les morts, à cet appareil de photo qui fait tout renaître sur son passage, à ce jeune homme enfin qui croit aux miracles. Naïveté ? Que nenni ! Mais, cinéma, oui. Bien plus fort que la vie, bien plus fort que la mort, la caméra version lanterne magique est un passeport pour l'immortalité et c'est un cinéaste plus que centenaire qui nous le dit. On préférera et de loin cette beauté fulgurante au maniérisme d'un Malick et de son arbre de vie... Il y a chez Oliveira la recherche constante d'une simplicité qui touche à l'essentiel comme ces plans de fenêtre ouverte sur le monde qui rythment son cinéma. Autant dire que ce DVD, édité par Epicentre Films, est plus que nécessaire, rien moins qu'indispensable. Jusqu'au 3 janvier, date desa sortie donc, retenez votre souffle : la magie est en route...

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.