Nouvelle Vague - chansons et musiques de film
Nouvelle Vague - chansons et musiques de film © radio-france

NOUVELLE VAGUE , CHANSONS ET MUSIQUES DE FILMS (UNIVERSAL)

L'impeccable éditeur de BO d'Universal, Stéphane Lerouge, a décidé de se grimer en Père Noël pour cette fin d'année : si le coffret de 3 CD consacrés à la musique des films de la Nouvelle Vague ne contient à proprement aucun inédit ou aucune rareté, il permet d'avoir sous la main le meilleur de ce que produirent les grands compositeurs français qui se mirent au service de Truffaut, Demy, Godard, Chabrol, Varda, Malle et Resnais notamment. Certes, il vous faudra passer votre chemin, si la musique du générique du Mépris écrite par Delerue ne vous fait strictement aucun effet (méfiez-vous, soit dit en pasant, c'est que vous devenez sourd à toute émotion ou sourd tout court !). Mais dans le cas contraire, laissez-vous bercer, séduire ou amuser le cas échéant par ces partitions qui sont à la hauteur du renouveau cinématographique qu'elles accompagnaient alors. De facture souvent classique, elles n'en recèlent pas moins des trésors de lyrisme et des impatiences évidentes, à l'instar des sublimes compositions de Michel Legrand toutes en couleurs acidulées et en drames amoureux. Et puis de temps en temps viennent et reviennent des chansons sur l'exact modèle de la légéreté grave du "Tourbillon de la vie" écrite par Revzani et Delerue pour Truffaut. Des chansons décalées, impertinentes et savoureuses qui font rimer ligne de chance et ligne de hanche quand Anna Karina les entonne sur une musique de Duhamel et des paroles de Revzani (décidément...), le tout pour Godard et son Pierrot. Franchement ce voyage en musiques plurielles s'impose en cette fin d'année. Et le but assurément recherché est parfaitement atteint : toutes ces musiques, ces airs, ces refrains vous donneront l'envié frénétique de revoir Jules et JIm, Le Mépris, Les Demoiselles de Rochefort, Le Boucher, Cléo de 5 à 7, par exemple. Et pourquoi pas en faire la bande-son de votre réveillon ?!

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.