Certains ont trouvé la 1ère partie pleine de grâce et de lumière et la 2nde insupportable… D'autres ont trouvé que le film était interminable et tardait à se mettre en place… Découvrez les critiques du Masque et la Plume sur le dernier film de Catherine Corsini avec Virginie Efira (adapté du livre de Christine Angot).

Niels Schneider et Virginie Efira sur le tournage du film "Un Amour impossible" de Catherine Corsini, une adaptation du roman de Christine Angot (sortie le 07 novembre 2018)
Niels Schneider et Virginie Efira sur le tournage du film "Un Amour impossible" de Catherine Corsini, une adaptation du roman de Christine Angot (sortie le 07 novembre 2018) © Stephanie Branchu / Chaz Productions

Le résumé du film de Catherine Corsini, par Jérôme Garcin

Un Amour impossible, l’adaptation, par Catherine Corsini, du roman autobiographique de Christine Angot, avec Virginie Efira et Niels Schneider. À Châteauroux, à la fin des années 50, Philippe, issu de la grande bourgeoisie parisienne (Niels Schneider), s’éprend, dans un bal populaire, d’une jolie et modeste dactylo à la Sécu, Rachel (Virginie Efira). Ils s’aiment, mais clandestinement. Hors de question, pour Philippe, d’épouser Rachel, qui n’est pas de son milieu. Une fille, la future Christine Angot, naît, en 1959, de cette liaison. Elle sera élevée par sa mère, le père refusant de la reconnaître. S’il y consent, quatorze ans plus tard, c’est que leur fille est devenue une adolescente, dont il peut désormais abuser. À la fin de ce film elliptique et pudique, on voit la romancière rédiger le récit de l’inceste que le film vient de raconter.

Trop long pour un petit mélo, selon Pierre Murat

J'aime beaucoup Catherine Corsini car dans ses mélodrames il y a toujours du social : elle montre qu'en dépit des passions, on ne peut pas vivre d'amour et d'eau fraîche. Elle sait se rapprocher des malheurs d'une vie.

Mais j'ai un problème avec la deuxième partie du film : quand Chantal, la petite fille, devient adulte. Je la trouve absolument insupportable dès qu'elle commence à torturer sa mère... Le film perd beaucoup de sa grâce et de sa lumière à ce moment-là... et qui en plus est interminable.

2h15 pour un petit mélo c'est trop long.

Virginie Efira et Niels Schneider sur le tournage du film "Un Amour impossible" de Catherine Corsini, une adaptation du roman de Christine Angot (sortie le 07 novembre 2018)
Virginie Efira et Niels Schneider sur le tournage du film "Un Amour impossible" de Catherine Corsini, une adaptation du roman de Christine Angot (sortie le 07 novembre 2018) / Stephanie Branchu / Chaz Productions

"Comme un long et très difficile accouchement" pour Jean-Marc Lalanne

À l'inverse, je pense que ce film met longtemps à se mettre en place, et quand il rentre dans le conflit c'est très puissant.

Le personnage passe progressivement d'une violence, très injuste, à l'égard de sa mère, à l'entendement, l'empathie, la compréhension... Cela se fait par heurts, par petites scènes furtives... C'est comme un long et très difficile accouchement.

C'est un film chaotique, sur la complexité d'aimer ses parents et de pardonner leurs erreurs.

"Un film très riche et bouleversant" pour Sophie Avon

Tout est important dans le film : il y a du romanesque, de la couleur.

Dans son adaptation, Catherine Corsini reste très près du texte, mais elle met le point de vue de la mère et de la fille. Elle réalise un film très riche et bouleversant car il met le doigt sur le lien incroyable qu'il y a entre une mère et sa fille qui ont des souffrances différentes mais causées par le même homme. C'est un lien qui les a dévastées mais qui a aussi fait d'elles des personnes incroyables.

Niels Schneider et Virginie Efira sur le tournage du film "Un Amour impossible" de Catherine Corsini, une adaptation du roman de Christine Angot (sortie le 07 novembre 2018)
Niels Schneider et Virginie Efira sur le tournage du film "Un Amour impossible" de Catherine Corsini, une adaptation du roman de Christine Angot (sortie le 07 novembre 2018) / Stephanie Branchu / Chaz Productions

Catherine Corsini cristallise quelque chose de très complexe, selon Xavier Leherpeur

Le début est laborieux et long.

C'est un film très ambigu où Catherine Corsini parvient à raconter comment une jeune fille va se jeter dans les bras de son père par jalousie envers sa mère, au moment où elle la déteste. Elle filme extrêmement bien cette rivalité furieuse entre deux femmes, l'une privée de son père, l'autre privée de son mari.

Et dans la deuxième partie, grâce aux ellipses, Catherine Corsini parvient à cristalliser quelque chose de très complexe.

Écoutez 

🎧 Écoutez l'ensemble des critiques échangées à propos du film sur le plateau du “Masque et la Plume” :

8 min

"Un amour impossible" - les critiques du Masque et la Plume

🎧 L'intégrale du "Le Masque et la Plume" juste ici

🎧 L'interview de Catherine Corisini dans Boomerang ici

🎧 Et son interview dans Le Nouveau Rendez-Vous ici

Aller plus loin

Chaque dimanche à 20h, retrouvez les critiques du Masque et la Plume réunis autour de Jérôme Garcin pour parler cinéma, théâtre ou littérature.

À noter que d'autres critiques de films du Masque et la Plume sont à retrouver ici !

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.