Champs-Elysées Film Festival n’est pas un festival de plus à Paris, mais l’événement culturel qui se tiendra sur les Champs-Elysées du 6 au 12 juin prochain.

Pourquoi cette initiative, qui plus est, dans une année délicate pour ne pas dire difficile, où s’entremêlent élections présidentielles, crise économique, morosité ambiante et peur de l’avenir ?

Depuis 2009, les cinémas n’ont pas désempli. Plus de 200 millions de spectateurs ont fréquenté les salles obscures. Les théâtres, les concerts, les spectacles sont pleins à craquer. Nous, hommes et femmes de culture vendons du rêve au public, nous leur permettons le temps d’une séance, d’une soirée, d’oublier le monde dans lequel nous vivons. Nous leur donnons accès à la diversité, les faisons rire ou pleurer, leur ouvrons les portes d’un espace qui leur permet de s’évader. C’est notre métier et au-delà de cela, notre plaisir.

Mon plaisir est de prendre possession des Champs-Elysées, notre plus belle avenue dumonde. Faire briller le temps d’une semaine, le cinéma français et le cinéma américain indépendant, recevoir de grandes personnalités de ce métier, proposer une cinématographie iné dite, ouvrir des discussions avec des professionnels , faire une place de choix aux courts métrages et inviter le public aux avant-premières sont les maîtres mots de cet évènement.

S’amuser, se faire plaisir, quelle meilleure manière de faire partager sa passion au travers de son métier

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.