de Steven Spielbergavec Emily Watson, David Thewlis, Peter Mullan, Niels Arestrup, Tom Hiddleston, Jeremy Irvine et Benedict Cumberbatch

De la magnifique campagne anglaise aux contrées d’une Europe plongée en pleine Première Guerre Mondiale, Cheval de guerre raconte l’amitié exceptionnelle qui unit un jeune homme, Albert, et le cheval qu’il a dressé, Joey. Séparés aux premières heures du conflit, l’histoire suit l’extraordinaire périple du cheval alors que de son côté Albert va tout faire pour le retrouver. Joey, animal hors du commun, va changer la vie de tous ceux dont il croisera la route : soldats de la cavalerie britannique, combattants allemands, et même un fermier français et sa petite-fille...

Le film est adapté de Cheval de guerre de Michael Morpurgo, roman sur l’amitié et la guerre publié en 1982. Avant d'être transposé à l'écran par Steven Spielberg, le roman a inspiré une pièce de théâtre à succès couronnée par cinq Tony Awards dont celui de la meilleure pièce de l’année.

“Cheval de guerre est une histoire intemporelle sur les sacrifices que l’on peut faire par amour – ceux que fait un garçon en temps de guerre pour retrouver son cheval et ceux que le cheval fait pour survivre à ce sombre épisode de l’Histoire. J’ai trouvé l’histoire absolument fascinante. J’étais tout simplement transporté. C’était pour moi une histoire d’une sincérité absolue; j’y ai trouvé matière à un film familial qui raconterait le périple d’un jeune garçon et de son cheval, de deux êtres étroitement liés que le destin sépare. J’espère que cette histoire rapprochera les gens ; son âme et son message ont une portée universelle.” - Steven Spielberg

Les comédiens

Pour choisir ses acteurs, Spielberg s’est laissé guider par les personnages. Il a parcouru toute l’Angleterre à la recherche d’acteurs correspondant aux rôles, sans se préoccuper de savoir s’ils étaient ou non célèbres.Une distribution variée était fondamentale pour le réalisateur, qui note : “Cheval de guerre n’est pas seulement l’histoire d’un garçon et d’un cheval ; c’est aussi l’histoire des différentes personnes qui croisent leur chemin – et c’est devenu le plus exceptionnel des castings avec lequel j’ai travaillé. La plupart des personnages n’ont jamais de scènes en commun et pourtant vous avez l’impression qu’ils font partie d’un tout. Je suis vraiment fier qu’autant de bons acteurs se soient impliqués dans le film.”

Cheval de guerre
Cheval de guerre © DreamWorks II Distribution Co. / David Appleby

“Pour le rôle d’Albert, je ne voulais pas quelqu’un qui avait joué dans d’autres films. Je désirais un nouveau visage. Je me suis souvenu que Christian Bale fut le second garçon à auditionner pour Empire du soleil, et je ne suis revenu vers lui que plusieurs mois plus tard. Le même genre de situation s’est produit avec Jeremy. Nous étions pile au milieu de nos recherches lorsque nous avons vu Jeremy pour la première fois. Nous avons donc poursuivi les auditions pour voir si quelqu’un serait à sa hauteur. Après plusieurs mois de recherches, il était évident que Jeremy était le meilleur choix.”Le thème de la Première Guerre Mondiale avait un caractère poignant pour Jeremy Irvine. Il raconte : “Deux de mes arrière-grands-pères ont fait cette guerre. L’un était à Gallipoli et avait une jument baptisée Elizabeth à laquelle il était très attaché. J’ai vu le reçu montrant qu’il avait acheté le cheval à l’armée pour 28 livres, la même somme dont Albert dispose lorsqu’il essaye de racheter Joey à l’armée ! Quelle incroyable coïncidence !” Jeremy Irvine se souvient d’un tournage extrêmement difficile : “Certains jours, on frissonnait de froid sous une fausse pluie ou on était couvert de boue de la tête aux pieds. On pouvait passer quatorze heures d’affilée dans des endroits sombres et isolés aux allures de fin du monde. Mais grâce à ce sentiment d’authenticité, nous pouvions vraiment approcher ce que ces jeunes soldats ont enduré. Steven ne fait pas les choses à moitié. Tout est fait de la meilleure façon possible. Et cela rend tout intense.”

Cheval de guerre
Cheval de guerre © DreamWorks II Distribution Co. / Andrew Cooper, SMPSP

En tant qu’acteur débutant, Jeremy Irvine a eu la chance de travailler avec deux acteurs aguerris qui jouent les parents d’Albert. Peter Mullan et Emily Watson. Pour chacun, c'était leur première collaboration avec Spielberg. “Steven est très différent de tous les réalisateurs avec lesquels j’ai travaillé." explique Peter Mullan "Il sculpte le jeu des acteurs prise après prise, ce qui nous donne parfois l’impression de faire un film muet, parce nous sommes dirigés par Steven au moment même où nous jouons plutôt qu’en en discutant après. J’ai adoré ça, parce que vous devez vous donner à fond.”Emily Watson a été très heureuse de travailler pour la première fois avec Spielberg. Elle raconte : “Le scénario était formidable et Rosie était un personnage dense auquel j’avais très envie de m’attaquer. Je savais que Steven allait raconter une histoire épique qui parlerait à chacun d’entre nous. Observer l’humanité à travers les yeux d’une créature est ce qu’il réussit toujours avec brio. C’était déjà le cas avec E.T. L’Extra-Terrestre...”Comme la plupart des gens impliqués dans le film, Emily Watson avait un rapport très personnel à la Première Guerre Mondiale. Elle explique : “Nous avons tous des histoires d’hommes partis à la guerre. Le frère aîné de ma grand-mère, qu’elle adorait, a été tué à la bataille d’Ypres. Elle a attendu d’avoir 80 ans pour en parler : elle n’en finissait pas de sangloter et nous a confié qu’elle avait dormi toutes ces années avec auprès d’elle une lettre qu’il lui avait envoyée depuis les tranchées.”

Cheval de guerre
Cheval de guerre © DreamWorks II Distribution Co. / Andrew Cooper, SMPSP

Quand Joey se retrouve à la guerre, son destin devient lié à ceux de trois jeunes officiers de cavalerie britannique : le capitaine Nicholls, le cavalier débonnaire qui a promis à Albert de veiller sur Joey; le major Stewart, qui monte Topthorn, un noble étalon noir ; et le lieutenant Waverly, le meilleur ami de Nicholls.Tom Hiddleston, que l’on a vu récemment incarner F. Scott Fitzgerald dans Minuit à Paris de Woody Allen, a décroché le rôle de Nicholls. Le réalisateur raconte : “Je l’avais vu dans de plus petits rôles et il était pour moi la réincarnation d’Errol Flynn. J’ai pensé que ce serait formidable que la première personne qui achète Joey soit la figure classique du héros britannique flamboyant. Nous avons donc pris un gros risque. Au lieu de chercher le contre-emploi, j’ai trouvé exactement le type de jeune soldat au charme suave, sophistiqué et ayant conscience des choses.”Benedict Cumberbatch, qui a interprété de nombreux personnages historiques et autres, de Stephen Hawking à Sherlock Holmes, a hérité du rôle du major Stewart et Patrick Kennedy, que l’on a notamment vu dans Reviens-moi, incarne le lieutenant Waverly. Il le décrit comme “le plaisantin de la bande. Ce n’est pas un soldat spécialement sérieux mais il est bien intentionné. Et beaucoup de sa sociabilité et de son humour naissent du fait qu’il a la frousse.”

Les chevaux

Le casting des acteurs de Cheval de guerre était crucial, mais celui des chevaux l’était tout autant.

Cheval de guerre
Cheval de guerre © DreamWorks II Distribution Co.

Une large troupe a ainsi été créé. Plus de cent chevaux placés sous l’égide d'un chef dresseur qui avait déjà travaillé avec les chevaux de Pur sang, La légende de Seabiscuit : Bobby Lovgren. Des dresseurs ont été recruté en Australie, en Espagne et aux États-Unis, ainsi qu’une équipe de palefreniers et de soigneurs, des manutentionnaires, des transporteurs, un vétérinaire et même une équipe pour le maquillage...Bobby Lovgren s’est vite rendu compte que le travail serait ardu pour lui comme pour ses chevaux. Il avoue : “Au début, c’était un vrai casse-tête rien que d’y penser. Les chevaux ont tellement d’interactions différentes avec tellement de gens dans cette histoire et notamment dans les scènes de combat, que cela promettait d’être très difficile pour n’importe quel animal – et même pour les humains ! Mais nous avons commencé par être très consciencieux en termes de sécurité et nos dresseurs ont accompli des choses exceptionnelles. Aucun cheval n’a été blessé sur le tournage. Lorsqu’on les voit boiter dans le film, ils ont été dressés pour.”

Cheval de guerre
Cheval de guerre © DreamWorks II Distribution Co. / Kathy Kennedy

Quatorze chevaux différents ont été utilisés pour incarner Joey dans son évolution de poulain à cheval adulte. La chef maquilleuse équine, Charlie Rogers, s’est assurée que les différents Joey étaient bien tous semblables. Elle explique : “Chacun des chevaux incarnant Joey était dressé pour des actions spécifiques mais ils devaient tous se ressembler. Chacun d’eux devait porter les quatre balzanes blanches au bas des jambes et la marque en-tête en forme d’étoile blanche sur le front. Cela prenait quarante-cinq minutes pour maquiller un cheval – et ils avaient tous un tempérament différent. Il m’a fallu beaucoup de patience !”Parmi ces chevaux, il y avait le propre cheval de Lovgren, Finder qu’il a acheté après l’avoir dressé pour Pur sang, La légende de Seabiscuit. C'est Finder qui a assuré les plus importantes scènes de jeu de Joey. La plupart des scènes de Cheval de guerre ont été filmées avec des chevaux bien réels mais Steven Spielberg a utilisé un cheval animatronique pour certaines parties de la scène dans le No Man’s Land où Joey se retrouve piégé dans les barbelés. Une réplique grandeur nature du cheval a été construite pour les besoins de la scène. Le superviseur des effets spéciaux, Neil Corbould commente : “Il était complètement robotisé et pouvait s’asseoir sur ses genoux. Nous avons creusé un trou de 1,50 mètre de profondeur et quatre à cinq marionnettistes enterrés dans le sol manipulaient le cheval. Néanmoins, pour le gros plan du visage de Joey, Spielberg a utilisé Finder pour exprimer la profondeur des sentiments les plus intimes du cheval."

Cheval de guerre
Cheval de guerre © DreamWorks II Distribution Co.
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.