Xavier Dolan et Ken Loach
Xavier Dolan et Ken Loach © Getty Images

Du drame social de Ken Loach aux bouleversements de la vie d'un couple, en passant par l'avenir d'une jeune fille iranienne... le Festival de Cannes a salué un cinéma fort, engagé, ancré dans une époque en pleine mutation. Sociale, économique, individuelle. Un cinéma soutenu par France Inter. Retrouvez leurs protagonistes, acteurs ou réalisateurs, dans les émission de France Inter.

Ken Loach - Moi, Daniel Blake - Palme d'or

Ken Loach
Ken Loach © Getty Images

Le cinéaste britannique trace son sillon. Son cinéma "social" lui permet de décrocher une nouvelle Palme d'Or, 10 ans après Le vent se lève . Il entre dans le cercle fermé des "double-palmés". Ken Loach est par ailleurs le recordman des sélections au Festival, pour un réalisateur, il cumule 18 films sélectionnés dont 13 en compétition.Sur la scène du palais, il a remercié le festival et son entourage en français, avant de déclarer dans sa langue : "Ce monde néolibéral dans lequel nous vivons risque de nous mener à la catastrophe. Un autre monde est possible, et nécessaire ! "

L'histoire : Pour la première fois de sa vie, Daniel Blake, un menuisier anglais de 59 ans, est contraint de faire appel à l’aide sociale à la suite de problèmes cardiaques. Mais bien que son médecin lui ait interdit de travailler, il se voit signifier l'obligation d'une recherche d'emploi sous peine de sanction.

►►► POUR ALLER + LOIN | Boomerang - Moi, Ken LoachLes critiques du Masque et la Plume étaient en direct pour réagir à chaud au Palmarès.

Xavier Dolan - Juste la fin du monde - Grand Prix

Xavier Dolan
Xavier Dolan © Getty Images

On l'adore ou il agace, mais il ne laisse certainement pas indifférent. Deux ans après Mommy , Xavier Dolan est à nouveau récompensé.Adapté de la pièce de théâtre éponyme de Jean-Luc Lagarce, le film raconte l’après-midi en famille d’un jeune auteur qui, après 12 ans d’absence, retourne dans son village natal afin d’annoncer aux siens sa mort prochaine.

►►► POUR ALLER + LOIN | Boomerang - Cassel essentiel

Discussion animée autour de Jérôme Garcin pour le film de Dolan

Bacalaureat - Cristian Mungiu - Prix de la mise en scène

Cristian Mungiu
Cristian Mungiu © Getty Images

Le réalisateur roumain est "né" à Cannes en 2007 lorsque le festival lui a décerné la Palme pour 4 mois, 3 semaines, 2 jours

L'histoire : Romeo, médecin dans une petite ville de Transylvanie, a tout mis en œuvre pour que sa fille, Eliza, soit acceptée dans une université anglaise. Il ne reste plus à la jeune fille, très bonne élève, qu’une formalité qui ne devrait pas poser de problème : obtenir son baccalauréat.

Christine Masson et Laurent Delmas ont rencontré Cristian Mungiu à Cannes

Le client (Forushande) - Asghar Farhadi - Prix du scénario et Prix d'interprétation masculine

Asghar Farhadi et Shahab Hosseyni
Asghar Farhadi et Shahab Hosseyni © Getty Images

Une Séparation (2010) se déroulait à Téhéran. Dans Le Passé , Ahmad (Tahar Rahim) et Marie (Bérénice Bejo, Prix d’interprétation, 2013) se réunissaient à Paris. Pour Forushande (Le Client) , son septième long métrage, Asghar Farhadi retrouve l’Iran. Ce réalisateur de l’humain sonde à nouveau la complexité des rapports homme femme.L'histoire : Contraints de quitter leur appartement du centre de Téhéran en raison d'importants travaux menaçant leur immeuble, Emad et Rana emménagent dans un nouveau logement. Un incident en rapport avec l’ancienne locataire va bouleverser la vie du jeune couple.

►►► POUR ALLER + LOIN | (Ré)écoutez les émissions conscarées au festival 2016

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.