Actes sud publie "Le cinématographe", signé Claude Miller. Des poèmes de l'adolescence qui le ramènent parmi nous d’une manière émouvante et étrange, tellement ils contiennent de force, d’acuité et de talent.

Claude Miller est né à Paris dans une famille juive laïque et a passé son enfance à Montreuil. Né en février 42, il a 12 ans quand il écrit dans ses poèmes la terreur de sa jeunesse, avec force et économie de moyens, comme un grand.

Claude Miller en 2007
Claude Miller en 2007 © LA VOIX DU NORD/Max ROSEREAU

Sa famille est pauvre et souffre de la guerre : certains membres seront déportés. Il en pince pour les cow-boys, imagine des tournées au bordel, à Casablanca, c’est de son âge, mais il le fait avec la distance d’un artiste.Des poèmes mine de rien, mais qui contiennent tout le Miller de l’avenir . Celui qui accompagnera Marcel Carné et François Truffaut avant de faire sa propre œuvre (qui commence par La meilleure façon de marcher, avantGarde-à-vue ouLa Petite Voleuse ). Claude Miller est mort en avril 2012. Son dernier film Thérèse Desqueyroux est sorti en salle après sa mort. Ses vers, qui semblent parfaitement maîtrisés nous permettent d'avoir rendez-vous à nouveau avec un cinéaste qui a su toucher le plus grand nombre

Feuilletez Le cinématographe

Le cinématographe - Claude Miller publié par France_Inter.fr

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.