Seul sur Mars : le nouveau blockbuster en 3D de Ridley Scott avec Matt Damon est sorti mercredi dernier en France. Qu’en disent les critiques duMasque et la Plume ?

Matt Damon interprète Mark Watney, un astronaute botaniste de formation, qui est laissé pour mort sur Mars après une tempête. Tel Robinson Crusöe, il va apprendre à vivre seul sur un territoire hostile... et chercher à appeler les secours. Note : la planète rouge a été filmée par Ridley Scott avant que la NASA n’y découvre des traces d’eau liquide et salée.

Vous êtes d’une mauvaise foi totale, vous voulez nous faire croire que quand on plante des pommes de terre ça produit un navet !

Marc Watney (Matt Damon) improvise une culture de pomme de terre sur Mars
Marc Watney (Matt Damon) improvise une culture de pomme de terre sur Mars © 2015 Twentieth Century Fox

Ils n’ont pas aimé

Jérôme Garcin (France Inter ) est sceptique :

Pour moi, la vraie surprise de ce film, c’est que je vois partout cette semaine trois à quatre étoiles dans les journaux pour ce film

... A quoi Eric Neuhoff riposte : “quatre étoiles pour un film qui se passe sur Mars, c’est normal”Michel Ciment (Positif ) a lui aussi été déçu :

Là, Ridley Scott est sur un registre qui ne lui va pas du tout, l’humour. C’est un anglais sans humour

Ils ont aimé

Eric Neuhoff (Figaro ) est agréablement surpris :

J’en avais vraiment marre des films de cosmonautes et je me méfiais terriblement, dernièrement, des films de Ridley Scott. Et là, il arrive à renouveler le genre avec une espèce d’innocence. C’est un film humain, drôle, construit, écrit, avec tout le côté marrant du Manuel du Castor Junior

Pour lui, “le film n’est pas un chef-d’œuvre mais c’estune très bonne surprise ”.Sophie Avon (Sud-Ouest ) a été bouleversée :

Ridley Scott a réussi, en isolant les espaces, à distribuer les émotions avec beaucoup de savoir faire. Sur Mars, Matt Damon est enterré vivant dans, peut-être, la plus grande tombe au monde... Et dans l’horreur qu’il est en train de vivre, il garde de la légèreté. Toute l’angoisse est du côté de la Terre, du côté de ceux qui sont dans leur fauteuil et qui peuvent juger de sa situation.

Jean-Marc Lalanne (Inrockuptibles ) emprunte au sport pour analyser le film :

C’est presque un film sportif, un match "Matt Damon contre le climat" et Mars est transformé en aire de jeu

Écoutez ici l'ensemble des échanges sur le film de Ridley Scott :

►►► ÉMISSION | L'émission dans son intégralité à retrouver ici

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.