Inquiétant, Lambert Wilson. On l'a dit absent de Cannes pour une péritonite or il a fait ce mardi une visite surprise au festival, présent lors de la conférence de presse de Xavier Beauvois. Dans le très beau "Des hommes et des Dieux", il incarne un moine sûr de sa foi et courageux aux côtés notamment du toujours parfait Michael Lonsdalle. Devant les photographes, Lambert Wilson a soudainement embrassé sur la bouche le réalisateur puis sa partenaire dans le film, Sabrina Ouazani, la gratifiant même d'une main aux fesses! Pas le genre de l'élégant acteur par ailleurs si remarquable en précepteur scientifique et poète de "la Princesse de Monpensier" de Bertrand Tavernier. Durant les interviews de l'équipe, alors que radios et télés avaient besoin d'un silence relatif, l'acteur chantait à tue-tête des airs d'opéras. Lors de la montée des marches, il s'est mis à allumer une cigarette, prenant une pause de dandy que personne n'ose, sauf lui visiblement. Après la projection du film, alors que chacun des acteurs versait une larme, le comédien a pris chaleureusement le réalisateur dans ses bras et lui a fait, à deux reprises, un gros calin très émouvant. Passage éclair à Cannes mais remarqué d'un Lambert Wilson aux traits tirés (en plus d'enchaîner les films, il vient de mettre en scène un Marivaux et de vivre le deuil de ses parents) et qui pourrait glâner cette année sa première récompense d'acteur, au festival de Cannes.

L Wilson, durant le "photocall"
L Wilson, durant le "photocall" © Radio France
AFP
AFP © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.