Avec "Sœurs d'armes", Caroline Fourest signe un drame de guerre dont les deux héroïnes sont deux jeunes Françaises parties se battre en Syrie aux côtés des Kurdes. Parmi les critiques du "Masque et la Plume", Pierre Murat est le seul à avoir salué le film.

"Sœurs d'armes" : Camélia Jordana
"Sœurs d'armes" : Camélia Jordana © Metropolitan FilmExport

Le film présenté par Jérôme Garcin 

Kenza et Yaël sont jouées par Camélia Jordana et Esther Garrel. Elles font la rencontre de Zara, une rescapée Yézidie jouée par Dylan Gwyn, et les trois vont devenir les sœurs d'armes du titre. Avec également Amira Casar en cheffe de bande et Pascal Gregory en agent de la coalition...

Pierre Murat a aimé le film et l'a trouvé réaliste 

PM : "Je l'aime bien même si ce n'est pas un chef-d'oeuvre. J'aime la façon dont Caroline Fourest rappelle les choses, le contexte : des gens qui sillonnent les villes en enlevant des enfants, en martyrisant les femmes, en interdisant de manger des tomates et des concombres. 

Elle a voulu faire un pamphlet romanesque avec des personnages très droits et très simples... Elle a voulu faire une fiction. Les scènes de bataille ne sont pas honteuses".

Éric Neuhoff estime que "Caroline Fourest n'est pas faite pour ça"

EN : "C'est embarrassant comme tout ! Elle n'ont pas de chance ces combattantes, c'est terrible... 

Heureusement qu'elles n'ont pas de salles de cinéma là-bas, elles auraient honte

Caroline Fourest, visiblement, n'est pas faite pour cela du tout : la caméra n'est jamais placée au bon endroit, il y a une musique dégoulinante, c'est grotesque... On ne peut pas faire cela. Et elle adore filmer des batailles vue du ciel. 

Tout sonne faux

C'est peut-être courageux de vouloir tourner un film là-dessus mais qu'elle fasse autre chose. C'est épouvantable. Au bout d'un moment on voit Pascal Grégory et je me suis dit tient il y a Arielle Dombasle qui va s'engager dans les combattantes". 

Pour Xavier Leherpeur, "les femmes Kurdes n'ont pas mérité ça"

XL : "C'est terrible pour Caroline Fourest car on a déjà assassiné à juste titre "les filles du soleil" d'Eva Husson qui tombait dans tous les pièges. Là, elle retombe dans les mêmes pièges....

Les femmes kurdes n'ont pas mérité cela

Sophie Avon estime qu'il n'y a rien à défendre

"Il n y'a rien à défendre pour moi, c'est très très mauvais. Même si on est de tout cœur avec ces guerrières-là, c'est niais. 

Caroline Fourest filme ces guerrières comme une colonie de vacances

Elle essaie de faire passer au passage la différence entre les Yézidis, les Kurdes et les Musulmans comme pour les Nuls, c'est vraiment très embarrassant". 

Le film

► Sortie en salles le 9 octobre 2019

🎧 Écoutez l'ensemble des critiques échangées à propos de ce film sur le plateau du Masque et la Plume :

5 min

"Soeurs d’armes", de Caroline Fourest : les critiques du Masque et la Plume

Chaque dimanche à 20h, retrouvez les critiques du Masque et la Plume, réunis autour de Jérôme Garcin, pour parler cinéma, théâtre ou littérature.

Toutes les autres critiques de films du Masque et la Plume sont à retrouver ici

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.