Marseille et les minots de la Corniche ! Une ville et une couleur éclatante qui magnifient les jeunes des quartiers populaires.

Corniche Kennedy
Corniche Kennedy © Jour2fête

Les livres de la romancière Maylis de Kerangal sont en vogue dans le cinéma français. Après Réparer les vivants, son roman Corniche Kennedy est adapté par Dominique Cabrera, réalisatrice du documentaire Chronique d'une banlieue ordinaire, du film L'autre côté de la mer ou encore Grandir, son deuxième long métrage auto-biographique sorti en 2013.

Pour aller plus loin

► (Ré)écouter On aura tout vu avec Dominique Cabrera et Maylis de Kerangal
► (Ré)écouter L'humeur vagabonde avec Dominique Cabrera , Kamel Kadri et Alain Demaria

Dans le bleu de la Méditerranée, au pied des luxueuses villas, les minots de Marseille défient les lois de la gravité. Marco, Mehdi, Franck, Mélissa, Hamza, Mamaa, Julie : filles et garçons plongent, s'envolent, prennent des risques pour vivre plus fort. Suzanne les dévore des yeux depuis sa villa chic. Leurs corps libres, leurs excès. Elle veut en être. Elle va en être.

Corniche Kennedy
Corniche Kennedy © Jour2 Fête

Durant la préparation du film, la réalisatrice Dominique Cabrera est allée vivre à Marseille pour s'imprégner des lieux :

Depuis longtemps, je voulais faire un film à Marseille, qui est une ville que j’adore. À Marseille plus qu’ailleurs encore, je rêve à l’histoire des passants, comme si dans ses rues les mythes et les histoires se croisaient. J’ai donc cherché une histoire qui se passe là-bas, lu beaucoup de romans et Corniche Kennedy m’a happée.

La réalisatrice a souhaité engagé des jeunes de Marseille sans expériences cinématographiques pour une plus grande authenticité :

C’est devenu une bande au fil des ateliers, des séances d’entraînement. Le miracle pour moi a été cette rencontre, son intensité. J’ai été entraînée, et même dépassée par les sentiments. Et eux aussi.

Parmi la bande de comédiens non-professionnels, on retrouve cependant l'actrice Lola Créton. Au départ, Dominique Cabrera souhaitait aussi engager une comédienne novice pour le rôle de Suzanne avant de penser à l'actrice :

un jour, j’ai eu la vision de Lola Créton, que j’avais remarquée dans Un amour de jeunesse de Mia Hansen-Løve. Il m’a semblé que la distance géographique et sociale serait bonne pour le film.

Corniche Kennedy
Corniche Kennedy © Jour2 Fête.
Corniche Kennedy
Corniche Kennedy © Jour2 Fête
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.